02.10.2012 - UNESCO Office in Dakar

L’UNESCO soutient l’avancée de l’EFTP à la conférence des Ministres de la CEDEAO

L’une des priorités de l’UNESCO en Afrique – l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) – est à l’ordre du jour de la 4ème Conférence des Ministres de l’Education de la CEDEAO, la Communauté Economique des 15 Etats d’Afrique de l’ouest.

La conférence a lieu du 1er au 6 octobre 2012 à Abuja, Nigeria et s’ouvrira avec la réunion des experts du 1er au 4 octobre 2012. 

Les Ministres de l’éducation discuteront de l’Equipe Spéciale inter-institutions (IATT) pour la redynamisation de l’EFTP dans la sous-région de la CEDEAO, dans laquelle l’UNESCO joue un rôle majeur. Les Ministres discuteront aussi des recommandations proposées pour harmoniser les certifications des programmes d’EFTP à travers la sous-région. 

Depuis la création de l’Equipe Spéciale inter-institutions en 2010, environ 1000 agents de l’EFTP ont bénéficié de son programme de renforcement des capacités, comprenant une formation et l’élaboration et la révision des supports d’apprentissage de l’EFTP.

Un encouragement important

« Ce mécanisme a prouvé toute son importance pour encourager l’EFTP en Afrique, ce qui était vraiment nécessaire », déclare Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice du bureau régional de l’UNESCO à Dakar.

« L’UNESCO espère que les Ministres institutionnaliseront le mécanisme de l’IATT et adopteront les recommandations sur le développement d’un système de qualification au niveau national et régional », ajoute-t-elle.

Mme Ndong-Jatta se rendra à la conférence de la CEDEAO en compagnie de Hervé Huot-Marchand, spécialiste de l’EFTP à l’UNESCO Dakar.

On estime à plus de 40% la proportion de jeunes africains sans emploi ou sous-employés.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page