09.10.2018 - UNESCO Office in Dakar

L’UNESCO participe au Salon de l’innovation dans le secteur de l’éducation en Afrique

L’équipe de l’UNESCO Dakar en compagnie du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du Sénégal ©UNESCO

L’Union africaine (UA) et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du Sénégal ont co-organisé la 1ère édition du Salon de l’innovation dans le secteur de l’éducation en Afrique qui s’est tenu, du 4 au 6 octobre, au Centre International de Conférence Abdou Diouf (CIDAD) au Sénégal. L’UNESCO a contribué au succès de cet évènement en fournissant un appui technique et financier et en ressources humaines à l’UA.

Cet évènement de trois jours avait pour objectif de créer une plate-forme multisectorielle pour le partage d’expérience sur les innovations pertinentes qui relèvent les défis concernant l’éducation en Afrique. L’événement ambitionnait aussi d’accroitre la visibilité de ces pratiques novatrices afin qu’elles puissent être soutenues, intégrées, démultipliées ou davantage développées.

Le salon a vu la participation de ministres de gouvernements en charge de l’éducation, de la formation, de la science et de la technologie, de hauts fonctionnaires de l’Éducation, d’agences nationales et internationales travaillant dans les secteurs liés à l’éducation, de professionnels de l’éducation, du secteur privé, de la société civile, d’inventeurs et d’innovateurs sociaux.

L’UNESCO a activement participé à toutes les étapes et à toutes les activités de l’évènement, en commençant par l’allocution d’ouverture de Mr Dimitri Sanga, directeur du Bureau régional pour l’Afrique de l’ouest (Sahel), qui a rappelé la longue tradition de coopération entre l’UNESCO et l’UA dans le domaine de l’éducation, en particulier à travers le mécanisme de coordination régionale et dans le cadre de la Stratégie continentale de l’éducation pour l’Afrique (CESA 16-25).

M. Gwang-Chol Chang, Chef du secteur de l’Education du Bureau, a animé un panel sur « l’innovation comme moyens d’atteindre les objectifs de la CESA 2016-2025 et de l'Objectif de développement durable (ODD) 4 ».Un autre panel sur le thème « Comment créer des opportunités au Sénégal pour les enfants non scolarisés et les analphabètes à travers l'institutionnalisation de la synergie entre la formation professionnelle, l'alphabétisation et les technologies de l'information et de la communication (TIC) » a lui été animé par Olivier C. Pieume, spécialiste en Education au bureau de l’UNESCO Dakar.

La participation a également consisté en une présentation de l’UNESCO dans le domaine de la prestation et la gestion de l’éducation assistée par la technologie EMIS et EdTech portant plus précisément sur l’Évaluation électronique au Rwanda - Passer du papier aux modèles électroniques pour améliorer la qualité de l'éducation au 21ème siècle.

L’Organisation, dans le cadre de ce partenariat, a également fait partie du jury de sélection et de classement des dix meilleurs innovateurs, pour les prix de l'innovation en éducation de l'UA, et a apporté une contribution financière de 5000 dollars US pour primer l’une des dix meilleures innovations.

Par ailleurs, l’Institut international de l’UNESCO en charge du Renforcement des Capacités des enseignants en Afrique (IICBA), a animé les panels suivants : ‘’Développement du contenu de l'apprentissage en ligne et évaluation électronique du développement des enseignants’’ et ‘’Améliorer la formation des enseignants pour combler le fossé de la qualité de l'éducation en Afrique subsaharienne’’.

La diversité des participants et des débats sur l’éducation, a mis en exergue les importantes opportunités et les défis liés à l’amélioration de la compétitivité, de la productivité et de l’efficacité dans le domaine de l’éducation à travers l’innovation.

 

http://www.unesco.org/new/fr/dakar/education/

http://www.unesco.org/new/fr/dakar/education/sdg4-education-2030-coordination/

http://www.unesco.org/new/fr/dakar/education/literacy/




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page