13.07.2018 - UNESCO Office in Dakar

L’UNESCO renforce les capacités des structures des ministères en charge de l’éducation du Niger en gestion informatisée des ressources humaines

©INDRAP

Conscient du fait qu’aucun pays ne peut se développer sans une politique cohérente en matière de gestion de ses ressources humaines, le Gouvernement du Niger, dans le cadre du Programme Sectoriel de l’Education et la Formation (PSEF, 2014-2024) a mis l’accent sur la gestion efficace et efficiente de toutes ses ressources.

En particulier, la planification et la gestion des ressources humaines nécessitent la mise en place d’un système d’information solide permettant de disposer de données fiables et utiles à temps pour la prise de décisions.

C’est ainsi qu’avec l’appui de l’UNESCO, le Ministère de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique (MEP/A/PLN/EC) et le Ministère des Enseignements Secondaires (MES) travaillent au déploiement d’une base de données pour la gestion des ressources humaines qui soit intégrée aux systèmes mis en place par le Ministère de la Fonction Publique et le Ministère des Finances. De plus, toutes les directions régionales de l’éducation y auront accès en temps réel pour saisir et obtenir des données sur les enseignants notamment, dont le profil, le niveau de formation et les compétences.

Les équipements nécessaires pour la mise en réseau (antenne BLR, serveurs, ordinateurs, installation solaire) sont déjà en place avec l’appui du Projet d’Appui pour une Education de Qualité (PAEQ).

Outre l’appui à l’opérationnalisation de la base de données, le Programme de renforcement des capacités en éducation (CapED) mis en œuvre par l’UNESCO au Niger – avec le financement de la Suède, la Finlande et la Norvège - formera des cadres de la Direction des Ressources Humaines (DRH) et de la Direction de la Promotion de l’Informatique (DPI) en administration et en gestion des réseaux et applications sous réseaux. Ces cadres auront en charge la maintenance de l’installation du réseau ainsi que l’administration et la mise à jour de la nouvelle application. Ils auront aussi en charge la démultiplication de la formation des cadres régionaux à l’utilisation et à la gestion de la base de données.

Ce nouveau dispositif intégré jouera un rôle important dans la politique enseignante en élaboration, avec le soutien du CapED, notamment son volet gestion et déploiement des enseignants et formation.




<- retour vers Bureau de l'UNESCO en Dakar
Retour en haut de la page