Projet sur ​​le développement culturel au Sénégal

Le Delta du Saloum a été selectionné comme site du patrimoine mondial en juin 2011. © UNESCO/Anne Müller

Le projet de promotion des industries et initiatives culturelles au Sénégal est un programme conjoint de l’UNESCO, du PNUD, du FNUAP, de l’ONUDI et de l’OMT à été mis en œuvre en étroite collaboration avec les autorités locales, et plus particulièrement avec la Bureau du patrimoine culturel du Sénégal.

Coordonné par l’UNESCO-Dakar, le projet s’étend sur deux régions au Sénégal, à savoir le pays Bassari dans le sud-est du pays et le Delta du Saloum situé au centre.

Le pays Bassari est une région montagneuse bordant la Guinée avec ses quelques 100 000 habitants.

C’est une région où se mêlent diverses ethnies, notamment les Bassari, les bédik, les Kognagui, les diallonké et les Bappen qui vivent dans la pauvreté et le manque d’infrastructures socio-économiques.

Le Delta du Saloum est situé au centre du Sénégal occidental dans la région de Sine Saloum. Cette région peuplée de 200 000 habitants est connue pour la diversité de ses paysages et ses écosystèmes uniques, notamment les vasières, véritables aires de repos et dortoirs des oiseaux.

Les chapelets d’iles leur servent d’aires de reproduction. Le projet prend particulièrement en compte le besoin de créer des activités génératrices de revenus pour les groupes vulnérables.

Il s’agit d’un projet de 3 ans qui a commencé en 2009 et qui s’achèvera en decembre 2012. Son budget de 6,5 millions de dollars a été fourni par le gouvernement espagnol dans le cadre du Fonds mis en place pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Principales réalisations

Danseurs au cours de l'avant-première du Grand Ballet Bassari en janvier 2012. © UNESCO/Anne Müller

Les deux régions ont été inscrites comme sites du patrimoine mondial de l’humanité dans le cadre du projet.

Le Delta du Saloum a été ajouté sur la liste en juin 2011 et le Pays Bassari en Juillet 2012. Ceci permet pour les deux régions d’accroitre leur visibilité et d’attirer plus de touristes, de financement, d’investissements, ce qui est extrêmement important.

Deux centres communautaires ont été construits, un dans le village de Toubacouta (Delta du Saloum) et un autre dans le village de Bandafassi (Pays Bassari).

Chaque centre comprend :

  • une structure pour jeunes enfants (0-5 ans)
  • une maison pour les femmes
  • un espace pour les jeunes
  • un village pour les artisans locaux

Les Centres Multimédias Communautaires et en particulier les radios locales ont été renforcés dans les deux régions. Les volontaires des radios ont reçu une formation sur des sujets tels que l’égalité des genres, la nutrition et les droits culturels.

Par ailleurs, le Grand Ballet Bassari a été créé. Il s’agit d’un ballet incluant les principaux groupes ethniques du Pays Bassari. La première prestation du ballet a eu lieu en janvier 2012. L’objectif est d’organiser d’autres prestations aussi bien au Sénégal que dans les pays voisins.

Retour en haut de la page