Lutte contre l’érosion côtière sur l’île de Gorée

Les dégradations provoquées par l’érosion côtière sur les murs sud-est de l’île ©UNESCO/Lucie Schneider

L’érosion côtière est un défi majeur qui affecte l’intégrité de ce site classé sur la Liste du patrimoine mondial. En 2015, le gouvernement japonais a décidé d’octroyer un montant de 200.000 USD pour initier des mesures d’urgence sur l’île de Gorée.

Porté par l’UNESCO et en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication du Sénégal, ce projet d’un an qui a démarré en octobre 2016, comporte trois phases essentielles dont : la consolidation des quais et murs de soutènement les plus abîmés par l’érosion côtière dans la partie Sud de l’île ; l’amélioration de la visibilité du site, avec l’installation d’une signalétique destinée à faciliter la visite de l’île ; et enfin une campagne internationale de levée de fonds « Sauvons Gorée » à l’occasion de son 40eme anniversaire d’inscription au patrimoine mondial.

Ce projet s’aligne avec les actions de l’UNESCO pour la protection et la promotion du patrimoine culturel et naturel (Convention 1972) et tente de répondre à des besoins réels de l’île concernant l’érosion maritime, la valorisation du site ainsi que sa gestion durable.

Mesures d'urgence pour la consolidation et la protection de Gorée

Gorée

  • Gorée, 1er site africain au patrimoine mondial

Mise en œuvre du projet

  • Le projet en 3 étapes
  • Suivez l’évolution du projet en images
  • Le Fonds-en-dépôt japonais, c’est quoi ?

Sauvons Gorée

  • Erosion côtière et changement climatique 40ème anniversaire d’inscription au patrimoine mondial: mobilisons-nous.

 

 

Retour en haut de la page
t3test.com