Projet pour booster l'alphabétisation des filles et des femmes au Sénégal

Apprenantes du PAJEF à Pkine, une banlieue pauvre de Dakar ©UNESCO/Anne Müller

L'UNESCO Dakar coordonne un projet d'alphabétisation de 40.000 jeunes filles et femmes de 15 à 55 ans au Sénégal intitulé PAJEF.

Le Sénégal est un des dix pays en Afrique où plus de la moitié (58%) des adultes sont analphabètes. La majorité de ces analphabètes sont des femmes.

Le projet a été lancé en janvier 2012 pour une durée de 24 mois. Il offre des programmes d'alphabétisation de qualité grâce à l'utilisation de l’Internet, du téléphone portable et de CD/DVD dans les langues nationales et en français. En 2012, 260 classes ont été ouvertes dans le cadre du programme pour atteindre environ 4.000 femmes analphabètes.

PAJEF concerne tous les apprenants des centres d’alphabétisation existants et de nouvelles créations spécifiques au projet dans les sept régions les plus touchés par l’analphabétisme (Diourbel, Fatick, Kédougou, Matam, Saint-Louis, Dakar et Tambacounda).

Résultats obtenus en 2012

  • Au niveau de l’accès, 3998 filles et femmes ont été enrôlées dans le programme ; 193 classes physiques ont été ouvertes ; 2300 filles et femmes ont été recrutées et bénéficient actuellement de programme de formation en ligne grâce à une application développée avec la Coalition des Opérateurs en Alphabétisation.
  • Avec le Collectif National pour l’Education Alternative, 900 jeunes filles et femmes ont été enrôlées dans les programmes et 54% sont prévues pour passage dans l’éducation formelle.
  • Un soutien scolaire de près de 1000 jeunes filles des écoles primaires ayant des difficultés d'apprentissage pour leur éviter le décrochage scolaire.
  • Des programmes sont disponibles sur CD, à la télévision, sur le web et en application pour mobile.
  • 110 enseignants ont été formés pour tenir les classes du PAJEF et 23 responsables régionaux de l’alphabétisation ont reçu une formation en suivi, évaluation et gestion; 66 accompagnateurs ainsi que 45 facilitateurs, 40 relais et 4 superviseurs ont été formés pour apporter du soutien scolaire à 794 jeunes filles en risque de décrochage scolaire.
  • 96% de jeunes filles du programme ont réussi aux examens ou sont passées en classe supérieure tandis que 4% ont redoublé de classe. Sur les 93 inscrites, 84,1% ont obtenu leur diplôme (BFEM) en 2012.

Un partenariat public / privé

Le montant du projet est de 750,000 dollars US octroyés par l’UNESCO et la multinationale Procter&Gamble (Always) à la République du Sénégal.

Au niveau de la gestion, la Direction Nationale de l’Alphabétisation (DALN) et le Centre National de Ressources Educationnelles (CNRE) ont pu tester leurs capacités à gérer efficacement les ressources du secteur. Des collectivités locales ont été mobilisées et ont apporté un appui conséquent au projet (dotation de matériels, rallonge du paiement des salaires, achat d’équipement informatique…). Le PAJEF est aujourd’hui en phase de modélisation pour adoption comme stratégie d’accélération de l’atteinte des objectifs nationaux d’alphabétisation permettant aussi de réaliser des économies d’échelle.

Les projets démarrent au Kenya et au Nigéria

Grâce aux bons résultats obtenus au Sénégal, l'UNESCO et Procter & Gamble ont annoncé la mise en œuvre de ce même type de projet au Kenya et au Nigéria.

Environ 38% des adultes en Afrique sub-saharienne soit 153 millions d’adultes, ne possèdent pas les compétences en écriture et en calcul de base dont ils ont besoin dans leur vie quotidienne.

Retour en haut de la page