Formation des enseignants

Poster for World Teachers' Day 2011.

Il n'y a pas une éducation de qualité sans enseignants qualifiés. Pourtant, la pénurie aiguë d'enseignants qualifiés a été identifiée comme l'un des plus grands défis dans la réalisation de l'éducation pour tous.

On estime que l'Afrique subsaharienne a actuellement besoin d'un million de nouveaux enseignants. En outre, il y a un besoin urgent de fournir des possibilités de formation pour des millions d'enseignants qui ont peu d'instruction eux-mêmes.

 

Les enseignants, clés de réussite!

Sans nul doute, un des plus grands obstacles auquel est confronté le programme d’Éducation pour tous (EPT) est le manque cruel d’enseignants qualifiés. Aujourd’hui plus que jamais l’Afrique a besoin d’enseignants compétents pour répondre au nombre croissant d’enfants en âge d’être scolarisés.

L’UNESCO-Dakar conduit des projets pour le renforcement des capacités des enseignants au Burkina Faso, en Guinée-Bissau, au Mali, au Niger et au Sénégal et ce, afin d’améliorer les capacités institutionnelles et organisationnelles requises dans la réalisation de l’Éducation pour tous. Aussi, l’UNESCO soutient la mise en œuvre de programmes de formation destinés aux enseignants et aux inspecteurs, le développement et l’évaluation de politiques relatives aux enseignants et contribue à la production et au partage de connaissances.

Au Mali, le programme soutient la formation des enseignants et leur développement professionnel dans le cadre de la préparation du prochain plan décennal pour le secteur de l’éducation. Au Burkina Faso et au Niger, où les gouvernements ont adoptés une réforme curriculaire en vue d’une extension de l’éducation de base, les programmes soutiennent le processus de déploiement en se concentrant sur la formation des enseignants et des systèmes de gestion.

Au Sénégal, le programme met l’accent sur l’alphabétisation et l’éducation non formelle et vise à renforcer le système de formation de l’éducation de base, aussi bien à travers les enseignants nationaux que le personnel d’alphabétisation et d’éducation non formelle. En Guinée-Bissau, le projet de l’UNESCO travaille sur l’harmonisation des modules de formation des enseignants en soutien au plan d’urgence du gouvernement visant à former environ 4.000 enseignants et directeurs d’école.

Le développement de cadres nationaux de certifications aux niveaux régional et national pour les enseignants en Afrique de l’Ouest est aussi un point essentiel. Le but est d’aider les États à créer des structures afin de promouvoir le professionnalisme, la reconnaissance du métier d’enseignant et leur mobilité entre les pays.

Retour en haut de la page