Le programme de renforcement des capacités (CapEFA) des enseignants au Niger et au Burkina Faso

Le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar coordonne un programme de renforcement des capacités (CapEFA) des enseignants au Niger et au Burkina Faso.Le projet de 650 000$ pour chaque pays a été lancé en novembre 2012 et est programmé jusqu’en 2013.

Son objectif principal est de développer et d’améliorer les capacités institutionnelles pour la formation et le développement professionnel des enseignants. Cela implique trois objectifs :

  • le renforcement des capacités institutionnelles grâce à de nouvelles politiques concernant les cursus et formations des enseignants,
  • le renforcement des capacités organisationnelles grâce à une meilleure gestion des structures de formation des enseignants au niveau national comme local,
  • l’établissement d’un diagnostic des besoins en renforcement de capacités pour améliorer le pilotage, l’encadrement et la gestion de la formation des enseignants.

Activités

L’objectif durant la première phase du programme est d’instaurer des structures de gouvernance comprenant les parties prenantes appropriées et de définir des processus pour assurer la mise en œuvre, l’évaluation et le contrôle du programme.

Différents groupes thématiques ont été créés et concernent les domaines suivants :

  • la réforme curriculaire,
  • la formation et le développement professionnel des enseignants,
  • l’évaluation et la planification,
  • la communication,
  • le genre et les sciences, mathématiques et technologies (SMT) (uniquement au Niger - voir l'article)

Ces groupes thématiques ont eux-mêmes un rôle de renforcement des capacités puisqu’ils créent des liens et des échanges entre les parties prenantes.

Les résultats actuels comprennent :

  - le développement d’outils spécifiques pour collecter les informations - la mise en place des structures de gouvernance,

  - la préparation d’une feuille de route pour la mise en œuvre du CapEFA dans chaque pays,

  - un état des lieux des besoins en renforcement des capacités et une analyse de ce qui existe actuellement,

  - l’élaboration d’un plan de communication.

A propos du programme CapEFA

Les deux projets CapEFA au Burkina Faso et au Niger font partie du programme de renforcement des capacités pour l’Education Pour Tous (EPT) de l’UNESCO qui cherche à améliorer les capacités des pays pour atteindre les objectifs de l’EPT d’ici 2015.

Le programme a été lancé en 2003 et appuie les efforts des pays pour réaliser l’Education Pour Tous. C’est un programme extrabudgétaire issu d’un financement commun du Danemark, de la Finlande, de la Norvège, de la Suède et de la Suisse. L’UNESCO contribue à l’expertise technique grâce à son personnel.

Retour en haut de la page