Le programme de renforcement des capacités (CapEFA) des enseignants au Sénégal

Le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar coordonne un programme de renforcement des capacités (CapEFA) pour la mise en œuvre d’un système national de formation des enseignants pour l’éducation de base intégrant l’alphabétisation et l’éducation non formelle (AENF) au Sénégal. Ce projet, lancé en octobre 2012, devrait durer jusqu’à la fin de l’année 2014.

Le projet vise à soutenir le Ministère de l’Education dans l’établissement d’une politique de formation des enseignants pour l’éducation de base, intégrant l’AENF, aussi bien au niveau des Centres Régionaux de Formation des Personnels de l’Education (CRFPE) que des universités contractantes. Cela implique deux objectifs spécifiques :

  • Reformuler le plan de formation des enseignants du préscolaire, et de l’élémentaire afin d’introduire les compétences nécessaires pour l’alphabétisation et l’éducation bilingue ; ceci permettra au système de disposer d’enseignants polyvalents, et
  • Mettre en place un cadre réglementaire et légal intégrant un système de validation des acquis de l’expérience des agents actuels de l’AENF. Ceci aura comme résultat essentiel un plan de carrière pour tous les acteurs et une offre d’éducation de base de qualité tenue par des enseignants qualifiés et polyvalents.

Activités

Le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar est en train de travailler avec toutes les directions techniques et administratives du Ministère de l’Education (direction de la réforme et de la planification, direction de l’AENF, direction de la formation des enseignants, …), les organisations de la société civile (les syndicats d’enseignants, …) ainsi que les partenaires techniques et financiers sur :

  • la concertation et la consultation pour les prises de décision,
  • la définition d’une nouvelle politique nationale de formation pour l’éducation de base,
  • la prise en compte de la question des langues,
  • la documentation et la production de connaissances et la capitalisation des bonnes pratiques,
  • la mise en place d’un processus de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) des facilitateurs du non formel,
  • le développement d’un schéma directeur et d’un mécanisme d’intégration de l’AENF dans l’éducation de base par la gestion des enseignants et des perspectives de carrière.

Cette collaboration devrait avoir des conséquences positives sur l’ensemble du système éducatif : le secteur formel comme le secteur non formel.

A propos du programme CapEFA

Le projet CapEFA au Sénégal fait partie du programme de renforcement des capacités pour l’Education Pour Tous (EPT) de l’UNESCO qui cherche à améliorer les capacités des pays pour atteindre les objectifs de l’EPT d’ici 2015.

Le programme a été lancé en 2003 par l’UNESCO et vise à appuyer les efforts des pays pour atteindre les objectifs de l’Education Pour Tous, dont l’objectif 4 « améliorer de 50 % les niveaux d’alphabétisation des adultes, et notamment des femmes, d’ici à 2015, et assurer à tous les adultes un accès équitable aux programmes d’éducation de base et d’éducation permanente ». C’est un programme extrabudgétaire issu d’un financement des pays nordiques (Danemark, Finlande, Norvège, Suède) et de la Suisse mis à disposition de l’UNESCO qui fournit l’expertise technique grâce à son personnel.

Un atelier de restitution des résultats de l’étude diagnostique des systèmes de formation des personnels de l’éducation intégrant l’AENF a eu lieu les 18 et 19 juin 2013 au Bureau régional de l’UNESCO à Dakar. Cet atelier a permis de revenir sur trois études portant sur

  1. le dispositif actuel de formation initiale et continue dans les CRFPE, la FASTEF, les universités contractantes et les autres structures de formation d’enseignants ;
  2. le cadre institutionnel et légal des systèmes de formation initiale et continue des inspecteurs, des enseignants du formel et des personnels de l’AENF ; et
  3. le dispositif de formation des enseignants et des inspecteurs intégrant l’AENF ; afin d’élaborer un plan d’exécution du projet.
Retour en haut de la page