Le programme de renforcement des capacités pour l’éducation au Niger « Approche intégrée à la formation et au développement professionnel des enseignants »

©UNICEF/Dicko Harandane

Le Bureau Régional Multisectoriel de l’UNESCO à Dakar coordonne, depuis novembre 2012, un programme de renforcement des capacités pour l’éducation (CapED) au Niger.

Le CapED au Niger vise à accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre effective du Programme Sectoriel de l’Education et de la Formation (PSEF) 2014-2024 en vue d’une approche intégrée de la formation et du développement professionnel des enseignants. Le CapED Niger intervient au niveau de l’enseignement primaire et du premier cycle de l’enseignement secondaire (collège), à travers les objectifs spécifiques suivants :

  • Renforcer les capacités institutionnelles en formulation de politiques factuelles concernant les enseignants et en élaboration de stratégies
  • Renforcer les capacités de gestion et de formation des institutions de formation des enseignants
  • Améliorer la capacité des enseignants et des parties prenantes clés à partager et échanger leurs connaissances et expériences
  • Améliorer les performances des jeunes filles en mathématiques sciences et technologie au collège

Stratégie de mise en œuvre

Le CapED Niger est mis en œuvre par une équipe-pays, dont les Ministères concernés de l’éducation, le Coordonnateur national du Gouvernement et l’assistant technique de l’UNESCO. La supervision est assurée par l’UNESCO-Dakar sous la coordination générale de l’équipe du Programme CapED à l’UNESCO-Paris. Le programme bénéficie de l’appui technique de l’Institut international de l’UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique (IICBA) et de l’appui logistique de la Commission nationale nigérienne pour l’UNESCO et l’ISESCO.

Dès le lancement du programme au Niger, une approche participative et dynamique a été adoptée, impliquant les acteurs, les responsables et les structures nationales dans la conception des activités en alignement avec les priorités nationales. Les Ministères concernés de l’éducation assurent également le pilotage et le suivi des activités avec l’appui ou en consultation avec, le cas échéant, d’autres partenaires externes intervenant dans le même domaine (Coopération suisse, UNICEF, LuxDev, IFADEM, GIZ,…).

Réalisations

Le programme a été mis en œuvre en différentes étapes :

  • Etape 1 : Mobilisation des parties prenantes (2012)
  • Etape 2 : Evaluation des besoins et capacités (2013-2014)
  • Etape 3 : Formulation d’un plan de renforcement des capacités (2014)
  • Etape 4 : Mise en œuvre d’activités de renforcement des capacités (2014-actuellement)

La mise en œuvre du programme CapED a principalement contribué à:

  • préparer les différents acteurs à la mise en œuvre de la réforme curriculaire à travers la formation de 32 encadreurs des Ecoles Normales d’Instituteur sur la prise en compte de la nouvelle option curriculaire et de l'option de l'enseignement bilingue dans la formation initiale des enseignants, la révision des programmes de formation des enseignants avec l’introduction des filières bilingues, les missions d'information et de sensibilisation dans les 8 régions, l'édition des journaux et affiches, la formation des journalistes sur le traitement des données du système éducatif;
  • renforcer les capacités des structures en charge de la communication du secteur par la formation du personnel et l'acquisition de matériel;
  • renforcer le dispositif d'encadrement des enseignants par l’élaboration/la révision d’outils de suivi des directeurs et des enseignants;
  • renforcer les capacités de 80 directeurs d'école sur le leadership et la gestion administrative de l’école (formation à distance) ;
  • stimuler l’adhésion de jeunes filles aux disciplines scientifiques au niveau du premier cycle de l’enseignement secondaire d’écoles pilotes à travers le renforcement des capacités d’encadreurs et d’enseignants sur la prise en compte l'aspect genre, la sensibilisation des acteurs sur l’influence des stéréotypes de genre et l’attribution de prix aux élèves ayant obtenus les meilleurs résultats scolaires ;
  • renforcer les capacités de 3 cadres du Ministère des Enseignements secondaires sur la conception et le développement de programmes de formation des enseignants.

En 2017, en fonction de l’analyse des nouveaux besoins et de l’évaluation des expériences antérieures du CapED au Niger, l’accent sera davantage mis sur la généralisation et la pérennisation des interventions

 

A propos du programme CapED

Ce programme faisait initialement partie du « programme de renforcement des capacités pour l’Education Pour Tous (CapEFA) » lancé en 2003 par l’UNESCO en vue d’améliorer les capacités des pays pour atteindre les objectifs de l’EPT en 2015. Suite à l’adoption de l’Agenda de Développement Durable 2030 et du nouvel agenda Education 2030 en 2015, le programme CapEFA a été aligné avec l’Objectif de Développement Durable 4 « Assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » et est devenu le « Programme de Renforcement des Capacités pour l’Education (CapED) ».

C’est un programme extrabudgétaire issu d’un financement commun de la Finlande, de la Norvège et de la Suède.

Retour en haut de la page
t3test.com