Programme de renforcement des capacités (CapED) des structures de formation des enseignants au Mali

Le projet « Renforcement des capacités des structures de formation des enseignants au Mali» (CapED Mali), initié en 2010 est un projet de renforcement des capacités des institutions, structures et acteurs en charge de la formation des enseignants. Ce projet s’inscrit dans le programme plus large de renforcement des capacités pour l'Education de l'UNESCO (CapED). L’objectif général de ce projet est d’accélérer la mise en œuvre de qualité des programmes de formation initiale et continue des enseignants en vue d’atteindre les objectifs de l’ODD4.

Une équipe nationale désignée par le Ministère de l’Education Nationale et composée des responsables et techniciens des différentes directions en charge de la formation initiale et continue des enseignants des sous-secteurs du formel, du non formel et de l’enseignement technique et professionnel, constitue l’équipe de base du projet. Cette équipe de base est renforcée et accompagnée tout au long du projet par des experts de l’UNESCO (Bureau de Bamako, BREDA, IICBA, IIPE, UIL) et des experts nationaux, sous-régionaux et internationaux qui contribuent largement aux débats et au travail au sein du groupe.

Activités

Une approche participative et dynamique a été adoptée, avec un point focal au ministère de l’éducation nationale et une équipe de spécialistes de la formation des enseignants. Des ateliers nationaux et sous-régionaux permettent des échanges techniques et l’élaboration d’outils de formation. Des séquences de travail en groupes thématiques s’intercalent entre les ateliers et les sessions intensives de formation, pour enrichir les contributions et améliorer les outils de travail et les produits élaborés dans le cadre du projet.

Les différentes étapes du projet :

  • Etape 1 : Mobilisation des parties prenantes (2010)
  • Etape 2 : Evaluation des besoins et capacités (2010-2012)
  • Etape 3 : Formulation d’un plan de renforcement des capacités (2012-2013)
  • Etape 4 : Activités de renforcement des capacités (2014-2017)

Principales activités de 2010 à 2017

  • Elaboration d’un plan de renforcement des capacités
  • Ateliers d’échanges d’expériences sur les politiques et les pratiques liées à la formation des enseignants (niveau sous-régional)
  • Elaboration de fiches techniques et de plans de modules de formation
  • Elaboration de modules de formation thématiques pour les sous-secteurs formel et non formel
  • Formations thématiques pour le renforcement des capacités des professeurs d’instituts de formation des maîtres, inspecteurs, des directeurs des centres d’animation pédagogiques et des conseillers pédagogiques du sous-secteur du formel
  • Formation des formateurs de l’éducation non formelle à l’utilisation des modules thématiques sur la lecture-écriture et les mathématiques 
  • Formation des enseignants-chercheurs à l’utilisation de logiciels de statistiques (logiciels SPSS : Statistical Package for the Social Sciences)
  • Appui à l’élaboration du programme de développement décennal de l’éducation (PRODEC2, 2017-2027) à travers la production d'une étude holistique sur la question enseignante
  • Production d’un document de réflexion sur les étapes de la création et de la mise en œuvre d’une institution universitaire de formation du personnel de gestion/encadrement des enseignants
  • Création et mise à jour de bases de données pour le suivi et la gestion de la formation des enseignants

A propos du programme CapED

Le projet se réjouit du soutien et des apports techniques, conceptuels et financiers des pays nordiques (Danemark, Finlande, Norvège, Suède), ainsi que de la Suisse, du Bureau de l’UNICEF à Bamako, du programme UNESCO de renforcement des capacités dans le cadre de l’Education Pour Tous (EPT) à Paris, du Bureau Régional pour l’Education en Afrique (BREDA), de la commission nationale malienne pour l’UNESCO, et des instituts spécialisés de l’UNESCO : l’institut international de l’UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique (IIRCA/IICBA), l’institut international pour la planification de l’éducation (IIPE/IIEP) et l’institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL).

Retour en haut de la page