Sciences naturelles

© UNESCO
Les écosystèmes d’eau est l’une des principales préoccupations de l’UNESCO pour promouvoir le développement durable.

Les écosystèmes d’eau est l’une des principales préoccupations de l’UNESCO pour promouvoir le développement durable

Au Bureau de l’UNESCO à Dakar, les activités portent sur quatre domaines:

Le Programme sur l’homme et la biosphère (MAB)

Le programme MAB vise à réduire la perte de biodiversité à travers une meilleure compréhension des interactions entre l'homme et l'environnement.

Les activités sont orientées vers le renforcement des connaissances sur les dimensions écologiques, sociales et économiques de la perte de biodiversité et la réduction de cette perte.

Les sites du MAB sont utilisés comme zones de démonstration pour le développement durable, la formation et la recherche.

Actuellement, deux candidatures pour les sites du MAB sont à l'étude: La réserve de biosphère du Ferlo au Sénégal et une autre au Cap Vert.

Le 40e anniversaire du MAB a été célébré en juillet 2011 au Sénégal.

 

Les écosystèmes d’eau et les changements climatiques

La zone côtière de l'Afrique de l’Ouest est largement affectée par les changements climatiques, la pollution et l'érosion. L'utilisation durable et la gestion rationnelle des ressources en eau, la protection des zones côtières, des rivières et les mangroves sont encouragées à travers le développement d'outils pédagogiques adéquats et la formation.

Un important projet "Adaptation au changement climatique dans les zones côtières en Afrique occidentale (ACCC)" a été lancé en 2008. Financé par le Fonds pour l'environnement mondial (FEM), le projet vise à mettre en œuvre des mesures pour renforcer la résistance des communautés défavorisées aux effets des changements climatiques dans les zones côtières.
Il est mis en œuvre au Cap-Vert, en Guinée-Bissau, en Mauritanie, au Sénégal et en Gambie. L'UNESCO à Dakar coordonne le projet, qui comprend une équipe régionale et des équipes nationales dans chaque pays.

 

Enseignement des sciences

Le Bureau de l'UNESCO à Dakar aide les pays à mettre à niveau les programmes d'enseignement des sciences en général. Le programme sciences porte aussi sur les changements climatiques, l'eau et l’aménagement des zones côtières en particulier.

Actuellement, le Bureau travaille avec le Sénégal et la Gambie pour mettre en œuvre la stratégie relative à l'enseignement des sciences. Au Cap-Vert, une stratégie est en cours d'élaboration.

Le Bureau de l'UNESCO à Dakar travaille également à introduire le recyclage du papier dans les écoles du Cap Vert.

 

Préparation pour faire face aux catastrophes nationales

Le Bureau de l'UNESCO à Dakar fournit, aux quatre pays de sa zone de couverture, un appui technique et financier pour élaborer des stratégies permettant de faire face aux catastrophes naturelles. Au Sénégal, l'accent est mis sur la facilitation du dialogue pour faire face aux inondations fréquentes.

Retour en haut de la page