Promotion de la paix et du développement durables par le renforcement des compétences pour la vie et le travail des jeunes dans le Sahel

©Redenius, Conseil national de la jeunesse du Mali, 2018

Dans la région du Sahel, de nombreux jeunes grandissent au coeur de crises politiques, alimentaires, économiques, sécuritaires. La majorité de ces jeunes n’ont pas bénéficié d’opportunités d’apprentissage pertinentes et une proportion importante est actuellement exclue de tous les dispositifs de formation. Leur désillusion et leur frustration peut les amener à quitter leur région ou à rejoindre ou collaborer avec des réseaux de contrebande, du crime organisé et d’extrémisme violent. Dans ce contexte, les jeunes qui représentent une part importante de la population du Sahel, sont souvent perçus comme constituant une menace potentielle pour la stabilité et la sécurité.

Lorsqu’ils sont dotés des compétences pour la vie et le travail, ils sont un grand atout pour les sociétés et peuvent devenir des acteurs de changement. Une vision des jeunes centrée sur leurs besoins, leurs priorités et aspirations contribuerait à développer davantage leur potentiel et leur créativité en faveur du développement pacifique et durable des sociétés.

Dans ce sens, les systèmes éducatifs devraient contribuer à apporter aux individus, dès leur plus jeune âge, et tout au long de la vie, les connaissances, les compétences, les attitudes et les comportements pour vivre ensemble et devenir des citoyens productifs attachés aux valeurs de tolérance, de paix et de justice et ouverts au monde.

En soutien au Plan d'action du Secrétaire Général des Nations Unies pour la prévention de l’extrémisme violent adopté en 2016 et à la décision du Conseil exécutif de l’UNESCO sur la prévention de l’extrémisme violent (197 EX/46), l’UNESCO propose une approche multisectorielle inclusive et participative pour contribuer à l’insertion socio-économique des jeunes à travers le programme « Promotion de la paix et du développement durables par le renforcement des compétences pour la vie et le travail des jeunes dans le Sahel ». Le programme est basé sur les priorités et les besoins identifiés par les pays bénéficiaires.

Les premières activités du programme (phase initiale) sont financées par le Bureau des Nations Unies de lutte contre le terrorisme (UNOCT) dans le cadre de l’initiative I-ACT pour le G5 Sahel. Des fonds additionnels seront mobilisés pour la mise en œuvre des étapes suivantes.

Durée du programme : 4 ans

Pays bénéficiaires : pays du Sahel dont le Burkina Faso, la Gambie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad - ainsi que le Cabo Verde et la Guinée-Bissau.

Axes d'intervention:

1. Le renforcement des capacités des formateurs et enseignants en vue de permettre aux apprenants d’acquérir des connaissances de base et des valeurs de vivre ensemble

2. Le renforcement des compétences, des attitudes et des valeurs des jeunes, notamment les groupes vulnérables, en vue de leur insertion sociale et économique

3. La promotion de politiques éducatives inclusives en faveur des groupes désavantagés de la société

Coordination:

Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel) en collaboration avec les Bureaux régionaux de l’UNESCO à Rabat et à Yaoundé.

Articles web

http://www.unesco.org/new/fr/dakar/about-this-office/single-view/news/promoting_sustainable_peace_and_development_in_the_sahel_in/

Documents

Programme document

Programme summary

Retour en haut de la page