Sciences sociales et humaines

© Seya Ndiaye, DPC La promotion de l’inclusion sociale est l’une des priorités du secteur des sciences sociales et humaines de l’UNESCO.

Le secteur des sciences sociales et humaines au Bureau de l'UNESCO à Dakar œuvre à  développer des connaissances, des normes et la coopération intellectuelle afin de faciliter les transformations sociales fondées sur les valeurs universelles de justice, de liberté et de dignité humaine.

Les principales activités du Bureau comprennent:

La Recherche sur l’inclusion sociale

Le Bureau a lancé deux études en 2011 en collaboration avec l'ONU-Femmes et le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA):

  • Une analyse du mouvement social des femmes en Afrique de l’Ouest afin de déterminer leur capacité à revendiquer et à jouir de leurs droits politiques en Guinée-Bissau, au Sénégal et en Gambie;
  • Une analyse de la violence sexiste en Afrique de l’Ouest par le biais d'études de cas en Gambie, en Guinée-Bissau et au Sénégal.

Programme de recherche sur les transformations sociales en Afrique

Le Bureau de l'UNESCO à Dakar a initié une série de séminaires nationaux dans différents pays de l’Afrique de l’Ouest dans le cadre de son programme MOST (Gestion des transformations sociales).

Pluridisciplinaires par nature, ces séminaires permettent aux chercheurs, aux universitaires, au gouvernement et à la société civile de réfléchir sur le thème "Les États-nations et les défis de l'intégration régionale".

Le programme a abouti à la création de l'Institut de l'Afrique de l’Ouest en 2008, dont le siège est au Cap-Vert. L'Institut se consacre à la recherche multidisciplinaire, le plaidoyer sur l'intégration régionale et le suivi des protocoles régionaux

 L'UNESCO à Dakar a également co-publié deux études sur le rôle des femmes dans la dynamique des migrations internationales:

  • Role et place de la femme dans les dynamiques migratoires international au Sénégal 2010 
  • Migration internationale et relation de genre au Sénégal document de synthèse 2010

L’éthique des sciences et des technologies

Le Bureau de l'UNESCO à Dakar élabore des programmes pédagogiques en matière d'éthique et crée des comités traitant des questions liées à l’éthique. En Septembre 2011, le Bureau a contribué, par exemple, à la création d'un groupe d’experts de langue française consacré à l’éthique liée aux questions environnementales.

Documents relatives à la réunion d'expert du septembre 2011 : 

La promotion du dialogue philosophique entre l'Afrique et les Amériques

L'UNESCO facilite le dialogue philosophique entre l'Afrique et les Amériques.

Dans le cadre de la Journée mondiale de la philosophie 2011, une conférence internationale de trois jours a été organisée sur le thème de l'Afrique et son Diapspora.

La conférence a rassemblé plus de 150 philosophes, des chercheurs et d'étudiants engagés à contribuer à la création de réseaux de philosophes sur les deux continents et le renforcement des liens / dialogue entre eux.

L'UNESCO-Dakar a coordonné la participation des participants africains.

Site de la Conférence (en anglais uniquement) 

Livre blanc sur le dialogue philosophique entre l'Afrique et les Amériques (en anglais uniquement) 

Réflexions sur les droits culturels

Le Bureau de l'UNESCO à Dakar contribue à mettre la question des droits culturels à l'ordre du jour. Des réflexions avec les acteurs concernés sont actuellement en cours en Guinée-Bissau, au Sénégal et en Gambie. L'objectif est d'assurer un processus participatif qui inclut toutes les couches sociales. Il s'agit d'une activité conjointe du Secteur des sciences sociales et humaines et celui de la culture.

Étude sur les droits culturels en Gambie 2011 (en anglais uniquement)

Synthèse sur les droits culturels en Gambie 2011 (en anglais uniquement)

Etude des Droits Culturels au Sénégal et en  Gambie 2009

 

Retour en haut de la page