Dates clés

Education et protection de la petite enfance (EPPE), Jamaïque

©UNESCO/Gary Masters
Education et protection de la petite enfance (EPPE), Jamaïque

2010 : Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance (Moscou, Fédération de Russie).

2009 : Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur « La nouvelle dynamique de l’enseignement supérieur et de la recherche au service du progrès social et du développement » (Paris, France).

2009 : Sixième Conférence internationale sur l’éducation des adultes « Vivre et apprendre pour un futur viable – L’importance de l’éducation des adultes » (Belém, Brésil). 

2009 : Conférence mondiale sur l’éducation pour le développement durable « S’engager dans la seconde moitié de la Décennie » (Bonn, Allemagne).

2008 : 48e session de la Conférence internationale de l’éducation, « L’éducation pour l’inclusion : la voie de l’avenir » (Genève, Suisse). 

2004 : La Réunion internationale d’experts de l’UNESCO “Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité » s’inscrit dans le cadre d’un suivi quinquennal des progrès réalisés depuis le deuxième Congrès international sur l’enseignement technique et professionnel à Séoul.  

2004 : Le Comité des organismes coparrainants (COC) de l’ONUSIDA lance EDUSIDA, l’Initiative mondiale sur l’éducation et le VIH & SIDA, en mars 2004, afin de développer des réponses globales du secteur de l’éducation au VIH et au SIDA. 

2003 : La Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation (2003-2012) est lancée.

L’Initiative de l’UNESCO pour l’alphabétisation : savoir pour pouvoir (LIFE 2005) est un cadre stratégique global pour la réalisation des objectifs de la Décennie. 

2002 : L’Assemblée générale des Nations Unies proclame la Décennie pour l’éducation au service du développement durable (2005-2014) et désigne l’UNESCO comme agence chef de file. 

2000 : La Déclaration du Millénaire des Nations Unies est adoptée afin d’atteindre huit objectifs anti-pauvreté, dénommés Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), d’ici à 2015. Les OMD 

2000 : Le Forum mondial sur l’éducation (Dakar, Sénégal) adopte le Cadre d’action de Dakar, 2000-2015, qui engage les gouvernements à atteindre les objectifs de l’éducation pour tous (EPT) d’ici à 2015.  

 

 

© UNESCO/Roger, Dominique
Group of pupils studying, Ethiopia

1999 : Deuxième Congrès international sur l’enseignement technique et professionnel (Séoul, République de Corée).  

1998 : La première Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur “Vision et action” (Paris, France). 

1997 : La Cinquième Conférence internationale sur l’éducation des adultes (Hambourg, Allemagne) consacre une grande partie de son programme à la formation continue des enseignants.  

1994-1995 : Déclaration et cadre d’action intégré concernant l’éducation pour la paix, les droits de l’homme et la démocratie, CIE, (Genève, Suisse).

1993 : La Commission internationale sur l’éducation pour le vingt-et-unième siècle est présidée par Jacques Delors. Son rapport, L’Éducation : un trésor est caché dedans, est publié en 1996. 

1993 : Congrès international et Plan d’action mondial pour l’éducation aux droits de l’homme et à la démocratie (Montréal, Canada). 

1990 : La Déclaration mondiale sur l’Éducation pour tous adoptée par la Conférence mondiale sur l’Éducation pour tous (Jomtien, Thaïlande) lance un mouvement mondial en faveur d’une éducation de base, accessible à tous les enfants, jeunes et adultes.   

1989 : Congrès international et Déclaration sur la paix dans l’esprit des hommes (Yamoussoukro, Côte d’Ivoire). 

1989 : La Convention relative aux droits de l’enfant est adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies (New-York, Etats-Unis). 

1987 : Congrès international sur le développement et l’amélioration de l’enseignement technique et professionnel (Berlin, Allemagne).

1985 : La Quatrième Conférence internationale sur l’éducation des adultes adopte une Déclaration sur la reconnaissance du droit d’apprendre (Paris, France). 

1979 : La Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes est adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 18 décembre 1979 (New York, États-Unis).  

1974-1983 : Des conférences internationales adopten des conventions sur la reconnaissance des études et des titres de l’enseignement supérieur, qui conduisent à l’adoption par la Conférence générale de l’UNESCO de la Recommandation sur la reconnaissance des études et des titres de l’enseignement supérieur (1993). 

© UNESCO/Roger Dominique
Young lady and a man reading, Iran (Islamic Republic of)

1972 Troisième Conférence internationale sur l’éducation des adultes (Tokyo, Japon). 

1970 : La Commission internationale sur le développement de l’éducation est présidée par Edgar Faure. Apprendre à être  

1966 : Le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, dans lequel les États « reconnaissent le droit de tous à l’éducation » , est adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies le 16 décembre 1966 (New-York, Etats-Unis). 

1965 : La Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale est adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 21 décembre 1965 (New York, États-Unis). 

1960 : La Deuxième Conférence internationale sur l’éducation des adultes (Montréal, Canada) lance une vaste campagne en faveur de l’éradication de l’illettrisme.

1960 :  La Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l’enseignement adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO en décembre définit les principes de « l’égalité de chance et de traitement » dans l’éducation.  

1959 :  La Déclaration des droits de l’enfant, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en novembre, établit que « L’enfant a droit à une éducation qui doit être gratuite et obligatoire. »  

1953 : Lancement du Réseau du système des écoles associées de l’UNESCO

1949 : Conférence internationale de l’éducation des adultes (Elseneur, Danemark). 

1948 : La Déclaration universelle des droits de l’homme adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies identifie l’éducation comme un droit de l’homme.  

1946 : L’Acte constitutif de l’UNESCO proclame que : « Les États signataires [croient en la réalisation d’un] plein et égal à l’accès à l’éducation » et définit comme suit l’une des principales fonctions de l’UNESCO : « [L’UNESCO] imprime une impulsion vigoureuse à l’éducation populaire et à la diffusion de la culture [...] en instituant la collaboration des nations afin de réaliser graduellement l’idéal d’une chance égale d’éducation pour tous, sans distinction de race, de sexe ni d’aucune condition économique ou sociale ».

 

Retour en haut de la page