Conférences mondiales sur l Education

Education et protection de la petite enfance (EPPE), Jamaïque

©UNESCO/Gary Masters
Education et protection de la petite enfance (EPPE), Jamaïque

En septembre 2010, l’UNESCO organise la toute première Conférence mondiale sur l’éducation et la protection de la petite enfance à Moscou (Fédération de Russie). Cet événement, qui a reçu l’aval de la Conférence générale de l’UNESCO en octobre 2009, fait suite à une série de conférences internationales marquantes sur l’éducation organisées par l’UNESCO en 2008-2009 et vient les compléter.

Ces conférences ont porté sur l’éducation inclusive de qualité, l’éducation en vue du développement durable, l’apprentissage des adultes et l’enseignement supérieur.
Une vision commune se retrouve dans ces quatre manifestations et inspire de la même manière la prochaine conférence de Moscou : c’est l’idée selon laquelle les systèmes éducatifs encouragent l’inclusion, l’apprentissage de qualité, la flexibilité et l’innovation.

Cette idée repose sur la conviction que l’éducation est un droit et un des fondements du développement et que l’apprentissage se fait tout au long de la vie. Les conférences offrent une occasion unique de discuter au niveau mondial des priorités en matière d’éducation, ainsi que de fournir des orientations aux responsables de l’élaboration des politiques et aux autres parties prenantes sur les solutions permettant de transformer les systèmes éducatifs. Chaque conférence réunit des représentants d’États membres de l’UNESCO, d’organismes du système des Nations Unies, d’agences de coopération multilatérales et bilatérales, d’organisations de la société civile, le secteur privé et des universitaires.
Dans la plupart des cas, des conférences régionales préparatoires ont examiné les préoccupations et les attentes propres à chaque région et ont formulé des propositions pour la scène internationale.

Document associé
Éducation de qualité, équité et développement durable :
Les quatre conférences mondiales sur l'éducation organisées par l'UNESCO en 2008-2009 reposent sur une vision globale.

« Vivre et apprendre pour un futur viable : le pouvoir de l'éducation des adultes »

Sixième Conférence internationale sur l’éducation des adultes (CONFINTEA VI)
Belém, Brésil, 1-4 décembre 2009

La sixième Conférence internationale sur l’éducation des adultes (CONFINTEA VI) s’est achevée sur un appel aux gouvernements « à faire avancer, dans un sentiment d’urgence et à un rythme accéléré, le programme d’apprentissage et d’éducation des adultes », ainsi qu’à redoubler d’efforts pour atteindre les objectifs en matière d’alphabétisation des adultes. Ces mesures ont été énoncées dans le Cadre d’action de Belém adopté après de longues négociations à l’occasion de CONFINTEA VI. Le Cadre d’action s’inspire de la conception holistique de l’apprentissage des adultes et de l’éducation non formelle élaborée il y a douze ans lors de CONFINTEA V. La conférence a été organisée par l’Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la viePour en savoir plus

« La nouvelle dynamique de l'enseignement supérieur »

Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur Siège de l’UNESCO, Paris, 6-8 juillet 2009,

Tribune mondiale destinée à promouvoir les idées nouvelles, la Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur organisée par l’UNESCO a fait le point sur l’évolution du monde de l’enseignement supérieur et de la recherche depuis la tenue de la première conférence, en 1998. Elle a étudié les dynamiques à l’œuvre dans la transformation de l’enseignement supérieur et mis en lumière les mesures concrètes à adopter pour atteindre les objectifs de développement nationaux et satisfaire les aspirations des individusPour en savoir plus

"Conférence mondiale sur l'éducation pour le développement durable – S’engager dans la seconde moitié de la Décennie"

31 mars-2 avril 2009, Bonn, Allemagne

Des responsables de l’élaboration des politiques, des praticiens, des éducateurs et des experts venus de 150 pays ont fait le point sur les résultats obtenus pendant la première moitié de la Décennie des Nations Unies pour l'éducation au service du développement durable, ils ont échangé de bonnes pratiques dans ce domaine et ont élaboré des mécanismes favorisant un renforcement de la coopération dans la mise en œuvre de la Décennie des Nations Unies, en particulier en ce qui concerne le dialogue et la coopération Nord-Sud et Sud-Sud. La conférence a été organisée par l’UNESCO et le Ministère fédéral allemand de l’éducation et de la recherche en collaboration avec la Commission allemande pour l'UNESCOPour en savoir plus

Lire la déclaration de Bonn 

« L’éducation pour l’inclusion : la voie de l’avenir »

48e session de la Conférence internationale de l’éducation
Genève, Suisse, 25-28 novembre 2008

La conférence intitulée « L’éducation pour l’inclusion : la voie de l’avenir » a porté essentiellement sur les moyens de fournir une éducation aux centaines de millions de personnes à travers le monde qui ont un accès limité aux possibilités d’apprentissage ou qui n’y ont pas accès du tout. Les participants se sont dits préoccupés par les possibles effets de la crise financière mondiale et ont souligné que l’éducation était primordiale pour réduire la pauvreté et améliorer la santé et les moyens d’existence. Des ministres, des experts de l’éducation et des représentants de la société civile ont proposé des mesures concrètes destinées à améliorer les systèmes éducatifs et surmonter les principaux obstacles à l’inclusion. Ces mesures comprennent élaborer des politiques permettant aux groupes exclus d’accéder normalement à l’école ; promouvoir la diversité linguistique et culturelle et doter les enseignants des compétences et des matériels nécessaires pour enseigner à diverses populationsPour en savoir plus

Lire la déclaration de la conférence

Retour en haut de la page