Objectifs

- Renforcer la sensibilisation et approfondir les connaissances relatives aux causes et conséquences de la traite négrière transatlantique – y compris aux formes modernes d’esclavage et de racisme – grâce à des échanges éducatifs, au partage de bonnes pratiques ainsi qu’à l’élaboration et à la diffusion de matériels éducatifs ; améliorer les connaissances des enseignants sur la traite négrière transatlantique, sensibiliser les élèves à cette question et faire évoluer leurs points de vue.  

- Favoriser les attitudes positives grâce à un dialogue interculturel qui encourage la compréhension et l’implication dans des activités visant à éliminer durablement toutes formes de racisme, de discrimination et d’intolérance.

- Faciliter la coopération et le jumelage des écoles dans le cadre du réseau triangulaire des écoles associées d’Afrique, des Amériques/Caraïbes et d’Europe afin d’assurer l’échange systématique des informations et des projets communs visant à l’élaboration de matériels pédagogiques et d’approches éducatives novateurs.

- Améliorer la formation des maîtres dans ce domaine en insistant sur les dimensions psychologiques et les droits de l’Homme.

- Mobiliser les écoles afin de s’assurer que les enseignants et les élèves comprennent la signification du 23 août, Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition. 

- Créer une synergie entre les écoles, les universités, les musées et les centres d’archives en incitant tous les types d’organismes humanitaires à soutenir le projet et les enseignants qui accomplissent leur mission. 

- Encourager la préservation et la protection des lieux historiques importants liés à la traite, ainsi que leur patrimoine immatériel.

 

Activités

Liste des réunions concernant la traite négrière transatlantique depuis 1998 

Quelque 25 grandes réunions ont eu lieu depuis le lancement du projet ; elles ont favorisé un dialogue interculturel et des interactions fructueux ainsi que l’engagement commun de lutter contre toutes les formes de discrimination et d’esclavage moderne.   

Le projet a rassemblé des enseignants, éducateurs, élèves, historiens et spécialistes du patrimoine aux niveaux régional et interrégional dans un climat de respect mutuel, de partage et de solidarité. Le projet stipule qu’à chaque fois qu’un événement important se déroule sur un continent, des représentants des deux autres continents doivent également y participer.

 

Retour en haut de la page