Les organisations de la société civile et non gouvernementales

Les organisations non gouvernementales et celles de la société civile comprennent les réseaux de campagne et de recherche, les syndicats d’enseignants, les organisations religieuses, les associations communautaires, les associations de parents et d’étudiants et les mouvements sociaux. Quelque 3 700 centres, associations et clubs UNESCO répartis à travers le monde sont composés de bénévoles de tous les âges et de toutes les nationalités. Ces organisations constituent des réseaux menant des activités de sensibilisation, de lobbying et d’échange d’informations et sont actives aux niveaux national et international.  

La Campagne mondiale pour l'éducation et l’Internationale de l'éducation sont d’autres partenaires de premier ordre.

Lorsque la communauté internationale a adopté le cadre d'action de Dakar en 2000, elle s’est engagée à assurer une participation importante de la société civile dans tous les aspects du développement de l’éducation, notamment dans la formulation, la mise en œuvre et le suivi des politiques éducatives. 

La consultation collective des organisations non gouvernementales sur l'éducation pour tous (CCONG/EPT) est un mécanisme essentiel pour faciliter la participation de la société civile au suivi de Dakar. Elle relie l’UNESCO, les réseaux, les coalitions et les organisations de la société civile du monde entier par le biais d’un groupe de coordination composé de représentants d’ONG régionales et internationales et du Comité de liaison ONG-UNESCO. Les membres de la CCONG sont invités aux réunions régionales et mondiales sur l’EPT ainsi qu’aux autres consultations et conférences de l’UNESCO.  

La Consultation collective UNESCO/ONG sur l'enseignement supérieur compte 60 organisations représentant tous les domaines de la communauté de l’enseignement supérieur : les associations universitaires régionales, les organisations d’étudiants, les mouvements de femmes, les associations d’enseignants ainsi que les organisations spécialisées en conseil, recherche, évaluation éducative et échange. Elle fonctionne comme un groupe de réflexion pour aider l’UNESCO à définir son programme pour l’enseignement supérieur et participe à sa mise en œuvre.  


Retour en haut de la page