08.10.2013 - Education Sector

Cinq nouveaux pays africains bénéficient d’un financement de la Chine pour améliorer la formation des enseignants grâce aux TIC

Fengchun MIAO - Hawassa College of Teacher Education in Ethiopia

Lancé en 2012, le projet de quatre ans de l’UNESCO et du Fonds-en-dépôt chinois (CFIT) entame sa deuxième année. Il a pour objectif principal de renforcer la capacité des établissement locaux d’enseignement et de formation des enseignants de huit pays africains grâce à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC).

La Côte d’Ivoire, l’Éthiopie et la Namibie ont été les premiers pays à rejoindre le projet. Ils ont achevé la phase d’évaluation des besoins et de planification du projet, et commencent à présent la mise en œuvre. La République démocratique du Congo, le Congo, le Liberia, l’Ouganda et la Tanzanie ont rejoint le projet en octobre 2013 ; leur phase d’évaluation des besoins et de planification du projet commencera très prochainement. 

Pour la première fois depuis le début du CFIT, les représentants des huit pays se réuniront à Paris et rencontreront des experts internationaux, le personnel de l’UNESCO ainsi que les délégués permanents des huit pays et de la Chine. Cette réunion, qui se tiendra entre le 9 et le 11 octobre 2013, marque le premier anniversaire du projet. Pendant la réunion, les participants feront le bilan des réalisations, examineront les enseignements tirés et, surtout, prépareront la voie pour les huit pays cibles.

 LIENS




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page