16.10.2013 - Education Sector

8 pays africains commencent des programmes d’amélioration de la formation des enseignants faisant appel aux TIC grâce au soutien de la Chine.

UNESCO/A. Cheung

La 3e réunion consultative UNESCO-Fonds en dépôt de Chine (CFIT), qui s’est tenue du 9 au 11 octobre 2013, a accueilli cinq nouveaux pays africains au sein du programme : la République démocratique du Congo, le Congo, le Liberia, l’Ouganda et la Tanzanie. La réunion a également dressé le bilan des progrès accomplis dans les trois pays participants initiaux, à savoir la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie et la Namibie.

D’une durée de quatre ans, le Projet a pour objectif de renforcer le développement des capacités des principaux établissements de formation des enseignants des pays cibles. 

La réunion a rassemblé des représentants des pays, des délégués permanents, les Commissions nationales de l’ensemble des pays participants, la Chine, ainsi que des experts internationaux et des membres du personnel des bureaux hors Siège de l’UNESCO, de l’IIPE et du Siège de l’UNESCO. 

Les riches échanges entre les représentants des pays ont démontré que le projet accorde beaucoup d’importance à la coopération Sud-Sud. Les trois pays participants initiaux ont partagé leurs expériences de travail avec les ambassades et les entreprises chinoises et ont présenté les enseignements tirés. 

La conclusion de la réunion a marqué le début d’une nouvelle phase pour tous les pays participants. La mise en œuvre commencera au sein des ministères ivoiriens de l’Éducation nationale et de la formation technique et de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, au Collège de formation des enseignants d’Hawassa et à l’Université de Baher Dar en Éthiopie, et à l’Université de Namibie. Les cinq nouveaux pays participants vont immédiatement commencer leur phase d’évaluation des besoins. 

Liens




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page