16.03.2012 - Education Sector

Les États arabes veulent créer des emplois et adapter les compétences au marché du travail

©ILO/Deloche P.

Si vous cherchez un emploi pour la première fois ou si vous êtes un jeune citoyen instruit né dans un État arabe, trouver du travail n’est pas une tâche aisée. Si vous êtes une femme, la tâche est encore plus ardue.

En dépit d’une croissance économique positive au cours de ces dernières années, le marché du travail continue à stagner dans la région et les taux de chômage des jeunes de 20 à 24 ans peuvent atteindre le chiffre élevé de 24,4 %. Les taux de chômage moyens des femmes (31,7 %) sont sensiblement plus élevés que les taux de chômage des hommes, ce qui rend les femmes plus vulnérables à la pauvreté.  

L’économie régionale ne crée pas suffisamment de nouveaux emplois pour satisfaire aux besoins des demandeurs d’emploi. L’émigration en provenance de la région est donc élevée. En 2005, trois des dix premiers pays d’émigration dans le monde étaient des États arabes (Maroc, Egypte et Algérie).  

Les deux principaux défis auxquels seront confrontés les États arabes au cours de ces dix prochaines années consisteront à créer des emplois pour les millions de personnes arrivant sur le marché du travail et à s’assurer que les demandeurs d’emploi auront les qualifications ainsi que les habiletés et les compétences appropriées, qui font encore défaut actuellement.  

Ces questions ainsi que d’autres sujets seront abordés lors de la Réunion régionale d’experts pour les États arabes, qui se tiendra à Mascate, au sultanat d’Oman (17-19 mars 2012) quelques semaines avant le Troisième congrès international sur l’EFTP, à Shanghai, en China (13-16 mai 2012). 

Cette réunion régionale permettra d’examiner la situation de l’EFTP dans les États arabes, de commencer à élaborer une approche stratégique visant à développer l’EFTP dans la région et d’utiliser l’EFTP pour soutenir le développement national et régional. La réunion a également pour objet de permettre aux États arabes d’exercer une influence collective sur les futures orientations de l’EFTP qui seront adoptées lors du Congrès mondial de Shanghai. 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page