13.12.2013 - Education Sector

Premier accord intergouvernemental sur la définition du déni de l’Holocauste

- IHRA Logo

Les 31 pays membres de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) ont récemment adopté une Définition pratique de la négation et de la distorsion de l’Holocauste.

C’est la première fois qu’une définition du négationnisme fait l’objet d’un accord au niveau intergouvernemental.  Cette nouvelle définition permettra aux chercheurs, éducateurs et décideurs politiques de mieux identifier et combattre l’antisémitisme et le déni de l’Holocauste.

Créée en 2000 à l’occasion du Forum international de Stockholm sur l’Holocauste, l’IHRA est un organisme intergouvernemental ayant pour but de promouvoir l’enseignement, la recherche et la mémoire de l’Holocauste. L’UNESCO, les Nations unies, le Conseil de l’Europe, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et la Conference for Jewish Material Claims against Germany sont des partenaires internationaux permanents auprès de l’IHRA.

L’UNESCO mène des actions visant à garder vivante la mémoire de l’Holocauste par l’éducation et à combattre toute forme de déni de celui-ci conformément à la résolution de la Conférence générale de l’UNESCO portant sur la mémoire de l’Holocauste.

Juridiquement non-contraignante, la Définition pratique de la négation et de la distorsion de l’Holocauste




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page