18.11.2016 - Education Sector

Quatre pays placent l’éducation à la citoyenneté mondiale au centre de leurs curricula

© UNESCO

Lors d’un atelier UNESCO-APCEIU à Genève, des experts en éducation de l’Ouganda, de la Colombie, de la Mongolie et du Cambodge ont convenu de mettre en place des mesures visant à intégrer l’éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) dans les programmes scolaires.

Le Centre Asie-Pacifique d'éducation pour la compréhension internationale (UNESCO-APCEIU) et le Bureau international d'éducation (BIE-UNESCO) a réuni huit spécialistes des quatre pays pour l’atelier organisé au Siège du BIE-UNESCO à Genève, du 8 au 10 novembre. 

L’atelier a été dirigé par M. Jay Kim, directeur du Bureau de recherche et de développement de l’UNESCO-APCEIU et M. Renato Opertti, coordonnateur du programme « Innovation et leadership dans les curricula, l’apprentissage et l’évaluation » du BIE-UNESCO, rejoints par les experts internationaux Sergio Riquelme Muñoz (Chili) et Felisa Tibbitts (États-Unis), qui ont fourni d’autres recommandations en matière d’ECM. (Vidéo)

La citoyenneté mondiale : un sujet d’actualité

« Étant donné les défis constants auxquels tous les citoyens sont confrontés dans le monde d'aujourd'hui, il est plus important que jamais que nous abordions des questions essentielles, telles que les droits de l'homme, la paix, l'égalité entre les sexes et le développement durable grâce à l'éducation. Nous sommes heureux que l'APCEIU ait ouvert la voie et qu’il se soit associé à nous pour que la citoyenneté mondiale devienne une pierre angulaire dans les curricula à l'échelle mondiale  », a déclaré M. Opertti.

Les quatre pays, couvrant les trois continents, ont jeté les bases de l’ECM dans leurs régions respectives et présenté les résultats d’une analyse des programmes mis en œuvre, ainsi que des difficultés et des opportunités pour renforcer l’ECM. L’objectif consistait à élaborer des feuilles de route afin de définir les domaines prioritaires nationaux qui guideront la mise en œuvre dans les contextes locaux. Les mesures convenues englobent le renforcement de la sensibilisation des enseignants et du plaidoyer en faveur de l’ECM (Colombie), la formation des rédacteurs de manuels et des concepteurs de curricula (Cambodge), le développement de la formation initiale et continue des enseignants (Ouganda), et le recensement des principaux acteurs œuvrant dans le domaine de l’ECM (Mongolie).

« Le but n’était pas d’élaborer une « recette parfaite » qui conviendrait à tous les pays du monde. Au contraire, en partageant les difficultés et les pratiques efficaces, nous tentons d’aider les pays à élaborer des feuilles de route reflétant leurs contextes spécifiques et servant leurs propres objectifs », a indiqué M. Opertti.

Le lien entre le curriculum national et les contextes sociopolitiques locaux a été illustré par deux exemples. L’analyse historique de l’élaboration des curricula au Cambodge a largement influencé les changements politiques que le pays a apporté à son système éducatif. Dans le même temps, le curriculum colombien montre un accent placé sur l’empathie  et le dialogue interculturels, ainsi que sur le droit humanitaire et la construction de la paix ; des notions particulièrement pertinentes pour un pays qui a connu plus de 50 années de guerre civile.

Hormis leurs différences locales, les quatre pays ont tous identifié des défis similaires, notamment le manque d’expertise dans les thèmes liés à l’ECM, en particulier en ce qui concerne le manque d’enseignants formés et de concepteurs de curricula qualifiés.

Les efforts de l’UNESCO-APCEIU visant à créer un réseau mondial de promotion de l’ECM par le biais de partenariats avec différentes organisations sont en accord avec son mandat et contribuent à la réalisation de l’agenda Éducation 2030 et des Objectifs de développement durable.

L’action du BIE-UNESCO dans le domaine de l’ECM est conforme à son mandat qui consiste à renforcer les capacités des États membres à concevoir, à développer et à mettre en œuvre les curricula qui assurent l'équité, la qualité, la pertinence, et l'efficacité des systèmes éducatifs et d'apprentissage.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com