11.11.2013 -

Les ministres réaffirment le rôle central que doit jouer l’Éducation en vue du développement durable dans l’agenda post-2015

UNESCO/Emilien Urbano Ministerial Breakfast - Scaling up Action on Education for Sustainable Development

Douze ministres de l’Éducation et plusieurs représentants de haut niveau du monde entier se sont réunis à l’occasion de la 37e session de la Conférence générale de l’UNESCO pour débattre de l’éducation en vue du développement durable (EDD).

Unanimes sur le fait qu’elle joue un rôle clé en matière d’éducation de qualité, ils ont conclu que l’EDD avait la possibilité d’accélérer les progrès vers le développement durable et que, en tant que telle, elle devait être placée au cœur du futur agenda du développement post-2015. 

Maria Arnholm, ministre de l’Égalité des genres et vice-ministre de l’Éducation de la Suède, a souligné le rôle de l’éducation et de la recherche dans la construction de sociétés durables. « La durabilité ne peut être atteinte que par la sensibilisation et l’action de chacun d’entre nous », a-t-elle déclaré.  


UNESO/Emilien Urbano

De nombreux participants ont insisté sur le fait que l’EDD consiste avant tout à promouvoir des attitudes, des valeurs et des comportements. Parallèlement à la promotion de la justice, de la responsabilité, de l’exploration et du dialogue, l’EDD doit avoir pour objectif de nous inciter à agir conjointement et à adopter des comportements et des pratiques permettant à chacun de vivre pleinement, sans manquer de l’essentiel. Des exemples concrets de réalisations liées à l’EDD ont été partagés dans le cadre des débats, et ont donné l’occasion aux États membres de présenter les enseignements tirés pendant la décennie des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable. La nécessité de continuer à partager les pratiques les plus efficaces a été soulignée. Un certain nombre de ministres ont suggéré des activités qui pourraient être poursuivies dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’action mondial sur l’EDD qui prolongera la Décennie des Nations pour l’EDD et qui doit être lancé lors de la Conférence mondiale de l’UNESCO sur l’EDD, en 2014.

  UNESCO/ Emilien Urbano

« La mesure dans laquelle nous parviendrons à mettre l’EDD en pratique dans les années à venir dépend du dynamisme de notre participation », a déclaré Mme Michiko Ueno, vice-ministre de l’Éducation, de la Culture, des Sports et de la Technologie du Japon, lors du petit- déjeuner ministériel. Elle a chaleureusement invité les participants à la Conférence de l’UNESCO sur l’EDD, qui se tiendra en novembre 2014 et sera coorganisée par l’UNESCO et le gouvernement du Japon.  

La réunion, coorganisée par l’UNESCO et le gouvernement du Japon a été ouverte par la Directrice générale de l’UNESCO. Le petit-déjeuner ministériel a également bénéficié de la présence de représentants d’Aichi-Nagoya et d’Okayama – villes hôtes de la Conférence mondiale de 2014 et des réunions de parties prenantes parallèles.

Liens 

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page