19.06.2013 - Education Sector

Un événement parallèle prépare l’avenir de l’Éducation au développement durable (Maroc)

Leicht, Alexander

« L’Éducation au développement durable, c’est l’éducation du 21e siècle : un réel changement doit se produire dans la façon dont nous pensons, nous agissons et nous comportons les uns avec les autres et vis-à-vis de la terre qui nous nourrit, » a déclaré Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, à la cérémonie d’ouverture du 7e Congrès mondial de l’éducation à l’environnement (WEEC), qui s’est tenu à Marrakech, du 9 au 14 juin.

Forte du succès de la Décennie des Nations Unies pour l'éducation au service du développement durable (DEDD), une discussion de panel organisée sous forme d’événement parallèle s’est intéressée à la « Préparation de l’avenir de l’Éducation au développement durable (EDD) » afin de contribuer à la définition du futur programme mondial sur l’EDD. 

Dirigée par Prof. Daniella Tilbury de l’université du Gloucestershire (Royaume-Uni), la discussion de panel a réuni Prof. Heila Lotz-Sistika de la Rhodes University (Afrique du Sud), Prof. Michel Ricard de l’université de Bordeaux (France), Mme Kartikeya Sarabhai, Directrice du Centre de l’éducation à l’environnement d’Ahmedabad (Inde), M. Mario Salomone, Secrétaire général du WEEC, M. Mahesh Pradhan, Chef de l'Unité d'enseignement et de formation environnementale du PNUE et M.  Alexander Leicht, Chef de la Section de l’EDD à l’UNESCO.

Les membres du panel ont souligné les évolutions positives qui se sont produites pendant la Décennie, notamment sur le fait que l’EDD est désormais largement reconnue comme un moteur du développement durable. Néanmoins, en dépit d’un certain optimisme, les participants ont également pris acte de sombres réalités, telles que l’énorme défi que constitue le changement climatique, ou les modes de production et de consommation non viables.

Le futur programme de l’EDD doit être lancé lors de la Conférence mondiale de l’UNESCO sur l’éducation au développement durable qui se tiendra au Japon (Aichi-Nagoya), en novembre 2014. Le futur programme a pour objet d’inciter un large éventail de parties prenantes, notamment d’enseignants, d’apprenants et de communautés locales, à agir à différents niveaux – c’est-à-dire tant au niveau des politiques que des différents établissements.

« Le développement durable doit commencer par l’éducation – par une éducation qui autonomise les femmes et les hommes, notamment en leur permettant d’acquérir de nouvelles compétences, » a déclaré Mme Irina Bokova, en soulignant l’importance de la DEDD.

L’événement a été organisé par l’UNESCO, en coopération avec le PNUE et l’UNICEF.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page