13.03.2012 - Education Sector

Remédier au « déficit de connaissances » des jeunes en matière de VIH

©UNESCO/Forbes, Inez

Selon un rapport des Nations Unies publié en 2011, seulement 33 % des jeunes hommes et 20 % des jeunes femmes des pays en développement ont les connaissances nécessaires pour se protéger contre le VIH.

Ce « déficit de connaissances » est amplifié en Afrique australe et orientale où le risque d’infection par le VIH est le plus élevé. Seulement 7 % des élèves âgés de 13 à 14 ans ont acquis le niveau de connaissance souhaité sur le VIH (SACMEQ  2007).

En 2009, l’UNESCO et ses partenaires ont publié les Principes directeurs internationaux sur l’éducation sexuelle afin de fournir aux établissements scolaires, aux enseignants et aux professionnels de l’éducation à la santé les outils leur permettant d’élaborer et de mettre en œuvre des programmes complets d’éducation sexuelle. Il est à la fois urgent et nécessaire de renforcer l’utilisation de ce document afin de s’assurer que les jeunes acquièrent les connaissances et les capacités de se protéger contre les MST et le VIH, et d’avoir une vie sexuelle saine.  

À cette fin, l’UNESCO organise une Consultation technique internationale sur le renforcement de l’éducation sexuelle au siège de l’Organisation, du 13 au 15 mars. La consultation réunira plus de 40 experts ainsi que les principaux acteurs impliqués dans l’élaboration et la mise en œuvre de programmes d’éducation sexuelle, notamment des représentants des ministères concernés et des jeunes de quatre organisations différentes. Les conclusions jetteront les bases d’une publication sur la mise en œuvre de l’éducation sexuelle à une plus grande échelle.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page