Colombie

©North Catholic University Foundation, Colombia

La Fondation universitaire catholique du Nord d’Antioquia (Colombie) reçoit une Mention d’honneur du Prix d'alphabétisation Roi Sejong de l’UNESCO pour son Programme virtuel d’aide à l’alphabétisation.

L’alphabétisation par les TIC : renforcement de la cohésion sociale  dans les nvironnements multilingues

Des solutions novatrices sont nécessaires pour pouvoir offrir des possibilités d’apprentissage aux régions isolées et aux populations marginalisées. La Fondation universitaire catholique du Nord d’Antioquia (Colombie) en a trouvé une qui permet d’atteindre ces régions et ces populations, de réduire la fracture numérique et de rassembler les communautés tout en luttant contre l’analphabétisme.

Le Programme virtuel d’aide à l’alphabétisation est une chance unique pour les populations autochtones, les personnes déplacées, les groupes ethniques marginalisés, les mères célibataires, les femmes maltraitées et les victimes de groupes subversifs. D’abord mis en œuvre dans le département de La Guajira, dans le nord de la Colombie, où vivent les Indiens Wayuu, le Programme réduit les distances géographiques et améliore considérablement la cohésion sociale. En 2008, il démarrait avec 327 participants ; en 2010, il profite déjà à 13 864 apprenants.

Parce que les adultes n’ont pas les mêmes besoins en matière d’apprentissage et constituent, par conséquent, un groupe hétérogène d’apprenants, il est difficile de satisfaire leurs attentes. Le Programme virtuel d’aide à l’alphabétisation est adapté aux différences de besoins, d’aspirations et de disponibilité et offre une solution aux difficultés d’accès dues à des facteurs géographiques. Les apprenants participent à des cours d’alphabétisation, qui sont renforcés par des ressources en ligne, et ont alors la possibilité d’apprendre et d’utiliser leurs nouvelles compétences dans leur langue maternelle. L’amélioration de la communication par le biais de l’Internet dans les environnements multilingues ouvre de nouveaux horizons aux populations tout en leur permettant d’entretenir des liens étroits avec leurs traditions culturelles. Un apprenant disait à un facilitateur : « Je n’avais jamais tenu un crayon. Maintenant que je suis un vieillard, je sais que j’ai la possibilité d’apprendre davantage. J’espère que toutes les populations de La Guajira pourront faire comme moi ».

Le Programme virtuel d’aide à l’alphabétisation est un exemple concret d’une utilisation efficace des TIC dans les sociétés du savoir d’aujourd’hui et les économies actuelles, fondées sur la connaissance, dans lesquelles la communication est de plus en plus multidimensionnelle et basée sur l’informatique, nécessitant ainsi un degré élevé d’alphabétisation acquise grâce aux TIC. Le Programme colombien fait œuvre de pionnier en assurant l’alphabétisation des populations par le biais du moyen de communication « du plus grand nombre avec le plus grand nombre » qu’est l’Internet, ce qui donne aux apprenants la possibilité d’apprendre par l’intermédiaire des forums, des blogs, de Twitter, de YouTube, des chats, etc., tout en renforçant leurs connaissances et leur aptitude à lire, à écrire et à dialoguer « avec le plus grand nombre ». S’il favorise les liens avec le monde extérieur, le Programme stimule aussi la communication entre membres d’une même famille, les aidant à résoudre les problèmes et conflits familiaux et à renoncer à la violence. Parmi les thèmes abordés figurent la résolution des conflits et la protection et la défense des droits de l’homme.

Ce model de programme a déjà été reproduit en République dominicaine. À condition d’être adaptés au contexte local et de bénéficier des soutiens appropriés, de tels programmes pourraient très bien faire avancer considérablement les pratiques et techniques d’alphabétisation.

Camilla Addey

 

Retour en haut de la page