Mission

Cours d'alphabétisation par SOLI (Soldidarité des aides ménagères), Mali

©UNESCO/Bakary Emmanuel Daou
Cours d'alphabétisation par SOLI (Soldidarité des aides ménagères), Mali

La mission de l’Organisation comprend le plaidoyer, l’action normative et l’établissement d’indicateurs de référence, la fonction de centre d’échange d’informations et la diffusion des pratiques efficaces, le conseil aux politiques et aux programmes, la fonction de soutien, le renforcement des capacités, la recherche, l’évaluation et le suivi de l’alphabétisation et la constitution de partenariats.

Une nouvelle vision de l’alphabétisation
L’UNESCO ne plaide pas en faveur d’un « modèle » unique d’alphabétisation. La distinction entre alphabète et analphabète a considérablement évolué au fil des années, ce qui a entraîné des implications inédites pour les politiques et pour les programmes. Dans les sociétés d’aujourd’hui, face aux grands changements sociaux, économiques et technologiques, les pratiques de l’alphabétisme se transforment rapidement.

Le concept d’alphabétisation promu par l’UNESCO ne recouvre plus simplement un ensemble de compétences techniques en lecture, en écriture et en calcul : il englobe désormais les multiples dimensions liées à ces aptitudes. En tenant compte des récentes transformations économiques, politiques et sociales, notamment la mondialisation et les progrès des technologies de l’information et de la communication (TIC), l’UNESCO reconnaît l’existence d’une multiplicité de pratiques d’alphabétisme inscrites dans différents processus culturels, circonstances personnelles et structures collectives.

Ce vaste concept passe par la notion d’une alphabétisation qui concerne toutes les étapes de la vie : un processus évolutif qui concerne toutes les tranches d’âge et tous les niveaux d’apprentissage, quelles que soient les modalités d’enseignement.

Principaux acteurs

Les activités de l’UNESCO sont mises en œuvre par différentes sections du Siège de l’Organisation à Paris, par l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL), par l’Institut de statistique de l’UNESCO (ISU) et par le vaste réseau que constituent les Bureaux régionaux de l’UNESCO, les Bureaux multipays et les Bureaux hors Siège. 

L'UNESCO collabore en outre avec un large éventail de partenaires, notamment les institutions pertinentes du système des Nations Unies, des universités, des instituts de recherche et la société civile.

 

Retour en haut de la page