Le Projet d’Alphabétisation des jeunes filles et femmes au Sénégal devient numérique

© ww.sankore.org

Toutes les classes du projet d’alphabétisation des jeunes filles et femmes au Sénégal (PAJEF) seront bientôt dotées d’un kit numérique comprenant un ordinateur portable, un vidéo projecteur, un stylet infrarouge pour écrire directement sur le tableau numérique, ainsi qu’un logiciel spécifique pour utiliser ces outils.

Le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar va bientôt recevoir 200 kits de classes numériques du programme « Sankoré », un partenariat commun pour l’Education entre le GIP ENA (Groupement d’Intérêt Public pour l’Education Numérique en Afrique), le Ministère des Affaires Etrangères français et le Bureau de l’UNESCO à Dakar.

Un accord de partenariat tripartite a ainsi été signé le 16 mai 2013 à Paris entre le Professeur Albert-Claude Benhamou, représentant le GIP ENA, Jean-Marc Châtaigner pour le Ministère des Affaires étrangères français, et Ann Thérèse Ndong-Jatta, directrice du Bureau régional pour l’éducation en Afrique (BREDA) de l’UNESCO, pour définir les clauses de l’appui du programme « Sankoré » au projet d’alphabétisation PAJEF.

Les kits numériques serviront tant à l’enseignement et l’apprentissage des jeunes filles et femmes analphabètes qu’à l’accompagnement dans l’utilisation de l’informatique des 3 998 jeunes filles et femmes alphabétisées lors de la première phase du PAJEF.

Accroître les résultats

« C’est une manière d’accroître les résultats du PAJEF étant donné que les connaissances des technologies de l’information et de la communication (TIC) sont aujourd’hui essentielles dans toutes sociétés, et c’est une motivation supplémentaire pour apprendre pour les jeunes filles et femmes. » affirme Saip Sy qui travaille sur le projet PAJEF au Bureau de l’UNESCO à Dakar. « Nous sommes convaincus que ces kits vont rendre les classes d’alphabétisation plus efficientes puisqu’ils améliorent les capacités pédagogiques des professeurs. » ajoute-t-il.

Le PAJEF a débuté en janvier 2012 et cible au total 40 000 femmes analphabètes et néo-alphabètes, âgées de 15 à 55 ans au Sénégal. Les sept régions les plus affectées par l’analphabétisme sont particulièrement visées (Diourbel, Fatick, Kédougou, Matam, Saint-Louis, Tambacounda et Dakar). Ce projet se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2013.

Alors que les TIC peuvent devenir une réalité dans ces villages souvent isolés grâce aux kits numériques, différents défis nous font face, affirme Sy. Ils comprennent :

  • l’intégration des TIC dans les programmes actuels d’enseignement et d’apprentissage,
  • la formation des professeurs à ce logiciel particulier et le développement de leurs capacités pédagogiques,
  • l’utilisation des langues locales dans les TIC.

Les kits numériques seront aussi installés dans les écoles formelles accueillant des classes d’alphabétisation pour servir ainsi tant pour les classes formelles que pour les classes d’alphabétisation.

Une meilleure efficience

Le logiciel  « Open  Sankoré » et les différents composants des kits numériques sont des outils importants pour les enseignants. Les kits sont faciles à utiliser et à manier, et les professeurs peuvent directement intégrer et modifier les contenus pédagogiques. Ils peuvent, par exemple, annoter et surligner leurs leçons sur le tableau numérique, ajouter des images, des vidéos, etc., et adapter ainsi leur enseignement à la progression des apprenants.

Par ailleurs, l’installation des kits numériques devrait permettre un apprentissage plus facile grâce à une plus grande participation. Tous (apprenants et enseignants) peuvent intervenir durant le cours faisant de ces interactions l’un des principaux moteurs de la leçon.

Programmes TV dans les classes

Un autre avantage est le partenariat établi avec la RTS, Radiodiffusion et Télévision sénégalaise, afin de diffuser des leçons d’alphabétisation dans une émission particulièrement populaire chez les femmes. Les leçons produites seront téléchargées sous format DVD sur les ordinateurs des classes numériques, ce qui permettra aux enseignants de les diffuser pour travailler dessus.

Le GIP ENA fournira les kits numériques au Bureau de l’UNESCO à Dakar en juin 2013. Des formations sont prévues le mois suivant pour les enseignants/facilitateurs et les équipes techniques, là où le matériel numérique sera installé.

Un bilan devrait être effectué à la fin de l’année 2013 pour analyser l’efficience de ces kits numériques.

Les fonds du PAJEF d’un montant de 750,000 dollars US sont alloués par la société Multinationale Procter & Gamble (Always) et l’UNESCO à la République du Sénégal.

Retour en haut de la page