Le Partenariat mondial de l’UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes entre dans sa seconde année

Michelle Bachelet, Directrice exécutive d’ONU Femmes, et la Princesse Laurentien des Pays-Bas, Envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’alphabétisation au service du développement, se sont associées le 25 mai à Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, pour célébrer les réalisations du Partenariat mondial de l’UNESCO en faveur de l’éducation des filles et des femmes, au moment où il entre dans sa seconde année.

Cet événement a pris la forme d’une table ronde qui a également réuni Faïchou Etienne, Ministre de l’Éducation primaire et civique du Tchad, Bunker Roy, du  Barefoot College, ainsi que des représentants de la Varkey GEMS Foundation, de Procter and Gamble, de Microsoft et de la Fondation Packard. Des membres du Panel de haut niveau sur l’éducation des filles et des femmes pour l’autonomisation  et l’égalité des genres ont participé à la table ronde ainsi que des bénéficiaires du projet.

Les progrès réalisés dans le cadre du Partenariat ont été examinés, notamment trois projets en Afrique soutenus par des partenaires privés. Financé par Procter and Gamble, le projet d’alphabétisation des filles et des femmes au Sénégal a permis d’ouvrir 160 classes dans sept régions, et de former 100 alphabétiseurs qui apprennent à lire et à écrire à 3 000 femmes. La Fondation Packard soutient 28 écoles en Ethiopie et en Tanzanie, dans le but de maintenir les filles à l’école. Au Kenya et au Lesotho, la Varkey GEMS Foundation travaille avec l’UNESCO à la formation d’enseignants sensibles aux questions de genre, afin d’encourager davantage de filles à fréquenter l’école et à apprendre les sciences et les mathématiques.

Les participants ont débattu des moyens susceptibles d’intensifier les activités, de renforcer davantage le Partenariat et de préserver la dynamique initiée lors de son lancement, il y a douze mois.

 

Retour en haut de la page