Les enseignants : une force pour la citoyenneté mondiale du 21e siècle

L’UNESCO conduit un nouveau mouvement en faveur de la citoyenneté mondiale – l’un des trois piliers de l’Initiative mondiale pour l’éducation avant tout du Secrétaire général des Nations Unies – afin que les écoles et les enseignants soient considérés comme les collaborateurs actifs d’un avenir paisible et durable. Le 4 octobre 2013, lors de la célébration de la Journée mondiale des enseignant(e)s, 400 participants ont été accueillis au Siège de l’UNESCO par la Directrice générale, Mme Irina Bokova, qui a souligné l’importance que l’Organisation accorde aux enseignants : « L’UNESCO [...] a toujours été et demeure une Maison pour les enseignants. »
 
Au cœur du système éducatif, les enseignants détiennent les clés d’un avenir meilleur pour tous. La Directrice générale a évoqué le rôle que jouent les enseignants auprès des apprenants de tous âges et du monde entier : « Enseigner est une profession, mais c’est aussi une vocation. Je souhaite remercier tous les enseignants pour leur implication et leur passion. Ils travaillent parfois dans des conditions difficiles – comme dans les camps de réfugiés syriens en Jordanie, au Liban et en Irak – pour mettre les merveilles de l’apprentissage à la portée de ceux qui en ont le plus besoin. »
 
L’évolution du paradigme des écoles
 
Le monde est confronté à des défis mondiaux qui ne peuvent être complètement résolus dans le cadre des frontières nationales. Des solutions durables doivent être trouvées grâce à des réponses concertées – aux niveaux local et mondial – qui impliquent un large éventail de parties prenantes des secteurs public et privé. Il est également nécessaire que des citoyens engagés et à l’esprit ouvert sur le monde relèvent les défis et construisent un monde plus juste, plus paisible, plus tolérant, plus inclusif, plus sûr et plus durable.
 
Cela implique de repenser l’éducation et de réfléchir à la façon dont elle peut contribuer à la création de la citoyenneté mondiale, car, comme le déclare la Directrice générale, « L’éducation détient les clés d’un 21e siècle plus paisible et plus prospère. Elle est un élément essentiel de la dignité humaine et un catalyseur du développement durable. Les enseignants sont au cœur de cette vision. Aujourd’hui, il nous faut à la fois davantage d’enseignants et davantage d’enseignants de qualité. »
 
L’éducation à la citoyenneté mondiale, qu’est-ce que c’est ? À l’occasion de la Journée mondiale des enseignant(e)s, l’UNESCO a présenté une définition opérationnelle de l’Éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) : « Le sentiment d’appartenir à une communauté mondiale et à une humanité commune, le sens d’une solidarité, d’une identité et d’une responsabilité mondiales se traduisant par des actions qui reposent sur des valeurs universelles et qui les respectent. »
 
Mme Soo-Hyang Choi, Directrice de la Division de l’éducation pour la paix et le développement durable à l’UNESCO, souligne le rôle spécifique des enseignants en matière de promotion de la citoyenneté mondiale : « l’Éducation à la citoyenneté mondiale vise à autonomiser les apprenants afin qu’ils assument des responsabilités aux niveaux local et mondial, et qu’ils appréhendent et résolvent des problèmes mondiaux tels que la construction de la paix ou des questions liées à l’environnement. Elle contribue également à faire progresser la compétitivité personnelle des apprenants au sein d’un monde globalisé. Les enseignants ont un rôle à jouer dans ce contexte. »
 
« Décrocher des diplômes nationaux ne suffit pas. Les étudiants doivent apprendre à apprendre, apprendre à être, apprendre à faire et apprendre à vivre avec les autres, » a déclaré M. Charles Gitau Mwaniki, Sous-Directeur général pour l’éducation, ministère de l’Éducation du Kenya.
 
Mme Bahia Baalbaki, Responsable de la Ligue des enseignants du secondaire au Liban, a abondé dans le même sens : « Aujourd’hui, les écoles sont confrontées à de nouveaux défis, toujours plus grands [...]  Nous devons ajouter [...] de la diversité culturelle aux curricula [...] tout en mettant l’accent sur le respect des autres et sur l’équité. »
 
Compétences nécessaires pour l’Éducation à la citoyenneté mondiale
 
Certaines des compétences nécessaires en matière d’ECM ont été esquissées lors de la Consultation technique sur l’éducation à la citoyenneté mondiale qui s’est déroulée à Séoul, en République de Corée, en septembre 2013. Les compétences spécifiques à l’ECM – à savoir la connaissance et la compréhension des problèmes/tendances mondiaux, l’esprit critique, les compétences en communication, les compétences comportementales permettant de s’impliquer dans des actions, les compétences affectives et sociales, et l’empathie – ont été présentées par l’UNESCO pendant les tables rondes de la Journée internationale des enseignant(e)s.
 
Les enseignants en tant qu’agents du changement
 
Pour que les enseignants puissent procéder à une mise en œuvre active de l’ECM, il faut qu’ils soient eux-mêmes des citoyens mondiaux, des chercheurs et des apprenants tout au long de la vie, des animateurs de classes, des collaborateurs, des organisateurs de programmes et des formateurs plutôt que de simples transmetteurs de savoirs. Les enseignants doivent être des membres de la communauté scolaire et mettre en œuvre une approche holistique de l’école.
 
Pour en savoir plus, veuillez envoyer un courriel à l’adresse suivante

: wtd(at)unesco.org

Retour en haut de la page