Mission

Une enseignante dans une école au Mali

©UNESCO/B. E. Daou
Une enseignante dans une école au Mali

La pénurie aiguë d’enseignants qualifiés est considérée comme l’un des obstacles majeurs à la réalisation des objectifs de l’Éducation pour tous (EPT) en Afrique subsaharienne d’ici à 2015. On estime qu’il faudrait 1,6 million de nouveaux postes et 4 millions d’enseignants supplémentaires pour parvenir à l’éducation primaire universelle.

 

L’Initiative pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne (TTISSA) est la réponse de l’UNESCO à cette demande. Prévue pour une durée de dix ans, elle vise à augmenter les effectifs et à améliorer la qualité du corps enseignant en Afrique subsaharienne. TTISSA préconise une approche holistique, qui passe par l’amélioration du statut et des conditions de travail des enseignants, l’amélioration des structures de gestion et d’administration des enseignants, l’élaboration de politiques appropriées relatives aux enseignants et l’amélioration de la qualité et de la cohérence du développement professionnel des enseignants.

 

Retour en haut de la page