Programme

© UNESCO/Aline Henchoz
Clock-makers at their workbench, Switzerland

Le développement des compétences grâce à un enseignement et une formation techniques et professionnels (EFTP) destinés au monde du travail :

La demande de développement de compétences appropriées et de qualité à l’intention du monde du travail ne cesse d’augmenter dans les États membres de l’UNESCO. L’Organisation met en œuvre la stratégie pour l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) en concentrant ses efforts sur trois domaines clés : contribuer à la formulation des politiques, faciliter la clarification des concepts et la comparabilité des données, agir en tant que centre d’échange d’informations et animer le débat mondial.

L’UNESCO répond aux demandes des États membres en matière d’orientations politiques en renforçant leurs capacités à élaborer des politiques pragmatiques, notamment grâce à l’utilisation des outils analytiques existants (tels que le cadre d’examen des politiques). Elle soutient également l’introduction de cadres visant à améliorer le suivi ainsi que l’évaluation de la qualité et de l’adéquation des systèmes d’EFTP, en accordant une attention particulière à la façon dont ils peuvent stimuler l’entreprenariat et les partenariats réunissant de multiples parties prenantes, ainsi qu’aux systèmes nationaux de certification. Les travaux de l’UNESCO dans ce domaine mettent l’accent sur la nécessité d’assurer la cohérence entre les politiques relatives à l’EFTP et à l’éducation, le marché du travail et les besoins socioéconomiques, et encouragent les systèmes d’EFTP et les politiques les concernant qui reposent sur les principes de l’inclusion et de la cohésion sociales, de l’égalité des genres et de la durabilité. Dans ce contexte, Ie Centre international UNESCO-UNEVOC joue un rôle important en matière de soutien et de renforcement des capacités ; son réseau spécialisé est en cours d’extension et d’optimisation.

L’UNESCO renforce sa collaboration avec d’autres organismes régionaux et internationaux tels que l’Organisation mondiale du travail, la Banque mondiale, l’Organisation de coopération et de développement économiques et la Fondation européenne pour la formation. Grâce au Groupe interinstitutions sur l’EFTP créé en 2009, elle a pour objectif d’améliorer la comparabilité des données en poursuivant l’élaboration d’un cadre conceptuel partagé qui permettra d’alimenter les débats et initiatives mondiaux tels que les réunions du Groupe des 20 (G-20). Les compétences axées sur l’entreprenariat et le développement durable constituent également un domaine prioritaire. Les résultats d’une étude des instruments normatifs dans le domaine de l’EFTP seront également utilisés pour élaborer une nouvelle approche du suivi de la Convention (1989) et de la Recommandation révisée concernant l'enseignement technique et professionnel (2001).

L’UNESCO renforce son action en tant que centre d’échange d’informations et alimente le débat mondial en dirigeant les activités de suivi du Troisième Congrès international sur l’EFT (2012). Les résultats du Congrès, ainsi que les conclusions du Rapport de l’UNESCO sur l’EFTP (à paraître) et du Rapport mondial de suivi sur l’EPT sont utilisés pour procéder au suivi à mi-parcours et à l’examen de la stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP. Le Centre international UNESCO-UNEVOC est en train d’élaborer des ressources de pointe sur l’EFTP, notamment une base de données mondiale sur l’EFTP qui sera accessible en ligne. Ces actions s’inscrivent dans le cadre d’un partenariat mondial impliquant des centres d’excellence nationaux et régionaux dans le domaine de l’EFTP, et s’appuient sur la dynamique impulsée par le Congrès et les partenariats qui s’y sont établis.

L’EFTP dans le programme de l’UNESCO 

Retour en haut de la page