Septième réunion ministérielle E-9 (Bali, Indonésie, 10 – 12 mars 2008)

Les experts et ministres de l’éducation des neuf pays à très forte population (Bangladesh, Brésil, Chine, Egypte, Inde, Indonésie, Mexique, Nigeria et Pakistan), qui représentent 60% de la population mondiale, se sont réunis à Bali, en Indonésie, du 10 au 12 mars, lors de la Septième réunion ministérielle des pays du groupe E-9.

Inaugurée par Son Excellence Jusuf Kalla, Vice Président de l’Indonésie, la Septième réunion ministérielle des pays du groupe E-9 s’est concentrée sur le thème « Améliorer la formation des enseignants dans la cadre de la réforme du système éducatif » et autres questions relatives aux enseignants. Les participants à la réunion ont également abordé le thème de la collaboration des membres du groupe E-9 jusqu’à ce jour, ont identifié les domaines de collaboration future et ont étudié d’autres aspects de coopération Sud-Sud.

La déclaration de Bali a été adoptée par les pays du groupe E-9 à l’issue de la réunion. La Huitième réunion ministérielle du groupe E-9 sera accueillie par la République fédérale du Nigéria en 2010.

Sixième réunion ministérielle d’examen de l’E-9, Monterrey, Mexique

Vincente Fox Quesada, Président du Mexique, a inauguré la 6e réunion ministérielle d’examen de l’E-9, dont le thème spécial était « politiques et systèmes d’évaluation de la qualité de l’éducation » .  

Les ministres de l’Éducation des neuf pays les plus peuplés (Bangladesh, Brésil, Chine, Égypte, Inde, Indonésie, Mexique, Nigeria et Pakistan) ont participé à la réunion. La Déclaration de Monterrey des pays de l’E-9 a été adoptée au terme de la réunion.  

Liens associés

Consultez le communiqué de presse de l’UNESCO
Discours du Directeur général de l’UNESCO 
Rapport final  

Cinquième réunion ministérielle d’examen de l’E-9, Le Caire, Égypte (19-21 décembre 2003)

Les ministres de l’Éducation des neuf pays les plus peuplés se sont réunis du 19 au 21 décembre 2003 lors de la 5e réunion ministérielle d’examen, au Caire, en Égypte.

Organisée par le ministère égyptien de l’Éducation en collaboration avec l’UNESCO, la réunion a été consacrée à la question de l’éducation et de la protection de la petite enfance (EPPE), a examiné les questions politiques de l’EPT en rapport avec les pays de l’E-9 et a examiné les résultats de la récente évaluation extérieure de l’Initiative de l’E-9.

La réunion marque le dixième anniversaire de l’initiative. Le 20 décembre, la cérémonie d’ouverture a été honorée de la présence de Mme Suzanne Moubarak, première dame d’Égypte, qui est particulièrement impliquée dans les activités pédagogiques de son pays, et de S.A.R. le Prince Talal Bin Abdul Aziz Al Saud, Président du Programme du Golfe arabe pour les organisations de développement des Nations Unies (AGFUND).  

Liens associés

Rapport final
Déclaration du Caire  
Discours du Directeur général de l’UNESCO  

Quatrième réunion ministérielle d’examen de l’E-9, Beijing, Chine (21-23 août 2001)

La Chine a accueilli la réunion ministérielle d’examen de l’E-9 à Beijing du 21 au 23 août 2001. Lors de cette première réunion plus d’un an après Dakar, les pays de l’E-9 ont examiné leur action, ont débattu des plans et forums nationaux relatifs à l’EPT et ont réaffirmé leur volonté d’intensifier leurs efforts et de renforcer leurs politiques afin d’atteindre les objectifs de l’éducation pour tous.

Les ministres de l’Éducation de l’E-9 ont bénéficié des conclusions d’une réunion d’experts préalable sur les « Nouvelles technologies et l’enseignement à distance pour une éducation de base propre à assurer l’intégration des exclus ».

Liens associés

Rapport final
Déclaration de Beijing (p.20)  

Troisième réunion ministérielle d’examen de l’E-9 en vue du Bilan à l’an 2000 de l’EPT, Recife, Brésil, (31 janvier – 2 février 2000)

Les ministres de l’Éducation des pays de l’E-9 se sont réunis au Brésil (Recife, 31 janvier – 2 février 2000) afin d’évaluer la situation de l’éducation de base. Les conclusions du Bilan à l’an 2000 de l’EPT, les résultats des rapports des pays et le rapport régional ont aidé les ministres à analyser la situation et à définir un cadre d’action.

La Déclaration de Recife a été adoptée. Elle précise un certain nombre de priorités, reconnaît la nécessité d’une approche et d’un ordre du jour adaptés au nouveau millénaire, prenant acte du fait que l’éducation est un droit de l’homme et explorant les nouvelles modalités susceptibles d’assurer à tous une éducation de qualité.

Impliquer « la société civile toute entière dans un contexte plus large où elle puisse exprimer toute sa créativité et son engagement » est une étape critique du renouvellement du partenariat unissant l’ensemble des parties prenantes (gouvernements nationaux, gouvernements provinciaux, organismes locaux, ONG et société civile) et visant à atteindre les objectifs de l’EPT.

Lien associé

Déclaration de Recife (p. 69)  

Deuxième réunion ministérielle d’examen de l’E-9, au Pakistan, en 1997

La 2e réunion ministérielle d’examen de l’E-9 – Mobilizing for progress [Mobiliser pour progresser] – s’est tenue à Islamabad, au Pakistan, du 14 au 16 septembre 1997.

Liens associés

Mobilizing for progress
Discours du Directeur général de l’UNESCO  

Retour en haut de la page