Initiative pour la mise en œuvre accélérée

’Initiative pour la mise en œuvre accélérée (IMOA) est un partenariat entre pays donateurs et pays en développement créé pour aider les pays à faible revenu à réaliser l’EPT et à atteindre l’Objectif du Millénaire pour le développement de réaliser l’enseignement primaire universel d’ici à 2015. Elle encourage les pays à faible revenu à élaborer des plans nationaux d’éducation et à engager davantage de ressources politiques et financières, en contrepartie de quoi les pays donateurs s’engagent à fournir les financements et le savoir-faire requis pour atteindre les objectifs nationaux en matière d’éducation. Les plans d’éducation de 36 pays en développement ont reçu le soutien de l’Initiative pour la mise en œuvre accélérée en décembre 2008

Lancée en 2002, l’Initiative de mise en œuvre accélérée dispose d’un petit secrétariat basé à la Banque mondiale et administré par celle-ci, avec des apports des pays donateurs, de la société civile, de l’UNESCO et d’autres organismes des Nations Unies. Elle rassemble tous les principaux bailleurs de fonds pour l’éducation – soit plus de 30 institutions bilatérales, régionales et internationales et banques de développement. L’UNESCO est membre permanent du Comité directeur de l’IMOA.

Outre son objectif premier qui est de mobiliser les ressources multilatérales et bilatérales à l’appui de l’EPT, l’Initiative de mise en œuvre accélérée comprend aussi deux fonds fiduciaires multidonateurs : le Fonds catalytique, qui assure un financement de transition, et le Fonds de développement des programmes éducatifs, qui fournit une aide en vue du développement des capacités.

Pour de plus amples informations, voir le site web du Secrétariat de l’Initiative de mise en œuvre accélérée

Retour en haut de la page