Les partenariats pour l’éducation et les compétences professionnelles sont à l’ordre du jour de l’ECOSOC (New York, 10-12 juillet)

© UNICEF

Quelle contribution l’éducation peut-elle apporter pour faire avancer le développement international ? À cet égard, une attention particulière sera accordée aux compétences professionnelles et aux partenariats, lors du segment de coordination du Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies, à New York, du 10 au 12 juillet.

Deux débats sur l’éducation seront organisés : le 10 juillet, « Mobiliser les partenariats pour le développement, notamment dans le domaine de l’éducation » et, le 11 juillet, « Relever les défis de l’éducation, des compétences et de leur inadéquation à l’emploi », au Siège des Nations Unies, à New York.  

La réunion portera sur le suivi de la Déclaration ministérielle de l’ECOSOC 2011 relative à « la mise en œuvre des objectifs et des engagements pour l’éducation convenus au niveau international » et de la Conférence internationale sur le financement du développement.  

Pour que le développement durable devienne une réalité, il est nécessaire de s’engager sur la voie d’une « restructuration verte » des économies et des moyens de production. Comment améliorer les compétences professionnelles grâce aux politiques de l’éducation, en changeant les programmes scolaires et en adoptant de nouvelles normes de qualification ?  Telle sera la question-clé du premier débat, ainsi que le rôle de la communauté internationale pour atteindre de tels objectifs.  

Dans un contexte dominé par les difficultés économiques et les contraintes budgétaires, il conviendra de se demander, lors du second débat, comment favoriser et pérenniser les liens entre les secteurs public et privé. Parallèlement, les Secrétaires exécutifs des Commissions régionales débattront des « Perspectives régionales en matière de jeunesse et de développement ».  

Les conclusions de deux réunions récentes – le Troisième Congrès international sur l’EFTP, organisé par l’UNESCO, à Shanghai, du 13 au 16 mai, et la conférence de haut niveau sur l’impact des partenariats public-privé sur l’éducation, organisé par l’UNESCO, le 25 mai, en partenariat avec

le Bureau des Nations Unies pour les partenariats et la IDP Foundation, devraient enrichir les débats.  

Parmi les dispositifs de coopération officiels mis en place par l’UNESCO, il convient de citer les partenariats avec les ONG (la Consultation collective des organisations non gouvernementales sur l'Éducation pour tous - CCONG/EPT), le secteur privé (l’Initiative mondiale pour l’éducation des filles et des femmes, les Partenariats pour l’éducation) et le Réseau des Parlementaires pour l’EPT.  

L’ECOSOC est l’une des grandes instances internationales où il est possible de débattre des problèmes mondiaux et de préparer des recommandations politiques à l’intention des États membres et du système des Nations Unies. Chaque année, l’ECOSOC procède à son Examen ministériel annuel en juillet. Pour la première fois, la session de juillet 2011 a porté sur l’éducation. Nous espérons que l’ECOSOC pourra contribuer à faire en sorte que l’éducation demeure une priorité au-delà de 2015.

 

Retour en haut de la page