Afrique

©NASA
Africa satellite plane

La région africaine a lancé la DEDD ainsi que sa Stratégie de l’éducation au développement durable en Afrique subsaharienne (SSAESD) lors de la réunion biennale de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) tenue à Libreville, Gabon, en mars 2006. La Déclaration ministérielle d’engagement et d’appel aux soutiens et à l’action en faveur de la SSAESD souligne qu’il importe « de s’assurer que les cultures, les systèmes de savoir, les langues et les modes de vie africains sont intégrés aux cadres, aux programmes et aux activités mis sur pied dans le contexte de la Décennie ».

En Afrique, réorienter l’éducation vers le développement durable signifie l’axer sur la réussite des objectifs internationaux de développement et de réduction de la pauvreté. Trois problèmes majeurs sont incontournables : le développement humain est étroitement lié à la santé et au bien-être, au renforcement des capacités, aux connaissances et au niveau de vie ; la plupart des Africains vivent en zone rurale ; enfin, l’impact de la pandémie de VIH/SIDA reste très important.

Les actions à entreprendre doivent développer des synergies entre l’école et les communautés, ressourcer l’enseignement dans la culture, les savoirs et les contextes africains, et susciter une réflexion créative sur de nouveaux modèles économiques bénéficiant davantage à la population et sur des réponses sociales aux changements qui se produisent dans le domaine culturel, les structures sociales et les modes de vie. En ce sens, elles devraient s’appuyer sur des initiatives de l’ONU telles que l’Éducation pour tous (EPT), la Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation (DNUA), l’Initiative mondiale sur l’éducation et le VIH/SIDA (EDUSIDA), le Programme de prise en compte systématique de l’environnement et de la durabilité dans l’enseignement supérieur (Partenariat universitaire MESA) et les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Retour en haut de la page