Asie et Pacifique

©NASA
Satellite view from the Asia-Pacific region

La stratégie régionale de mise en œuvre de la DEDD pour l’Asie et le Pacifique a été présentée à l’occasion du lancement régional de la Décennie à Nagoya, Japon, en juin 2005. Le Bureau de l’UNESCO à Bangkok a facilité sa rédaction et sa finalisation en mettant à profit les résultats d’une analyse de la situation de l’EDD dans la région. Il s’agit d’un document évolutif, susceptible d’être modifié en fonction des besoins des acteurs concernés et des questions qui se poseront dans la région tout au long de la Décennie.

Un Cadre d’action pour l’EDD dans le Pacifique a été approuvé par les ministres de l’éducation du Pacifique réunis à Nadi, Fidji, en septembre 2006. Ce cadre sert de mécanisme de coordination des activités menées dans la sous-région pour réaliser sa vision d’intégration et de renforcement mutuel des quatre dimensions du développement durable. La promotion d’une appropriation locale respectueuse des contextes et des cultures est un aspect important de la mise en œuvre de l’EDD à tous les niveaux.

La région de l’Asie et du Pacifique affronte des crises politiques et économiques ainsi que des catastrophes naturelles. Les stratégies régionales de développement devront inclure l’adaptation au changement climatique et la réduction des risques de catastrophes, et aborder la question de l’insécurité alimentaire. Le changement climatique constitue un point de départ fort d’un engagement politique véritablement intersectoriel et de la volonté des partenaires. L’égalité des sexes fournit un point de vue inappréciable sur les changements systémiques indispensables à une approche durable. De même, inscrire la prévention des catastrophes naturelles dans les politiques nationales permet d’envisager la réforme des systèmes éducatifs. Les échanges de technologie et de recherches dans ce domaine ont rendu possible une importante coopération entre les pays de la région.

Les pays de l’Asie et du Pacifique commencent à identifier clairement des priorités thématiques nationales de DD, à mettre en place un soutien interministériel et à examiner un financement, tandis que diverses idées sont à l’étude comme l’élaboration de programmes d’enseignement, l’évaluation de la mise en œuvre, l’utilisation de réseaux, etc.

Il reste à aborder dans la région la question des barrières ethniques, religieuses et linguistiques, la disparition de savoirs autochtones et traditionnels, les faibles taux d’alphabétisation des adultes et de réussite de l’enseignement primaire universel, le besoin d’une aide financière accrue dans l’éducation et le problème de la marginalisation. Il est important également de réagir à des aspects tels que l’équité sociale et la pollution environnementale par des économies en plein essor. Ces aspects doivent être considérés au moment d’interpréter les progrès de l’EDD et de planifier des activités dans la région.

 

Retour en haut de la page