Europe et Amérique du Nord

©NASA
Satellite view from Europe and Northern America

Une stratégie régionale a été élaborée sous la direction de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CENUE) dans le but de faciliter l’introduction et la promotion de l’EDD. Cette stratégie a été adoptée à la réunion de haut niveau tenue par la CENUE à Vilnius (Lituanie) en mars 2005 pour lancer la DEDD dans la région. Elle inscrit l’EDD au rang des priorités politiques et encourage en outre la création de structures et l’adoption de mesures relatives à l’EDD dans la région. Néanmoins, il reste nécessaire de renforcer les alliances et réseaux existants travaillant sur l’EDD aux niveaux régional et sous-régional ; de promouvoir les jumelages, la coopération bilatérale et les partenariats, et d’utiliser les instruments contraignants applicables tels que la Convention d’Aarhus et d’autres accords pertinents.

Parmi les thèmes centraux du DD dans la région figurent la réduction de la pauvreté, la citoyenneté, la paix, l’éthique, la responsabilité à l’échelon local et mondial, la démocratie et la gouvernance, la justice, la sécurité, les droits humains, la santé, l’équité entre les sexes, la diversité culturelle, le développement rural et urbain, l’économie, les structures de production et de consommation, la responsabilité sociale des entreprises, la protection de l’environnement, le changement climatique, la prévention et l’adaptation, la gestion des ressources naturelles, la biodiversité et la diversité des paysages. Traditionnellement, la région s’intéresse plus à la nature, à l’écologie et à l’environnement qu’à la dimension sociale et économique du DD, qu’il conviendra d’aborder également dans le cadre de l’EDD.

Élever le niveau de compétence des acteurs concernés pour mettre en œuvre les programmes d’EDD dans une optique interdisciplinaire et holistique apparaît comme un défi majeur. La persistance de cet obstacle été reconnue par les ministres de l’éducation et de l’environnement réunis à Belgrade en 2007. D’autres difficultés à résoudre concernent l’absence de consensus sur la signification de l’EDD, la confusion entre éducation environnementale et éducation pour le développement durable, l’obligation d’aménager les cadres législatifs et politiques pour y faire entrer l’EDD, le manque d’outils pédagogiques et de recherche pertinents, ainsi que la nécessité de renforcer la participation de la société civile à la gouvernance à de multiples niveaux (école, communauté, région, pays…).

 

Retour en haut de la page