21.06.2012 - Education Sector

Interview EduInfo : Greg Selinger, Premier Ministre du Manitoba

Wikipedia

« Nous pensons que l’EDD nous aidera à réaliser notre objectif d’être l’un des endroits les plus éco-responsables où l’on puisse vivre sur Terre. »

Panéliste de la table ronde « Éduquer pour un futur durable », organisée par l’UNESCO en marge de Rio+20, Greg Selinger, Premier  Ministre du Manitoba, est un éminent défenseur de l’éducation pour le développement durable (EDD).

Au Canada, l’enseignement relève de la responsabilité juridique des provinces. Le Manitoba est actuellement la seule province du pays à avoir intégré le développement durable dans la mission et la vision de l’avenir présentées par son Ministère de l’éducation. Cela a un impact direct sur plus de 200 000 étudiants et leur famille. L’initiative EDD du Manitoba se rattache à la Décennie des Nations Unies pour l’Éducation au service du développement durable (DEDD), que pilote l’UNESCO. 

Quel est le but ultime de la stratégie du Manitoba en matière d’EDD ?

Nous cherchons à fournir un enseignement pertinent, attractif et de grande qualité, qui prépare les jeunes à se former tout au long de leur vie et à exercer leur citoyenneté dans une société démocratique, durable et socialement équitable. Il s’agit de veiller à ce que le système éducatif du Manitoba aide les élèves à apprendre ce qu’est un mode de vie durable, et à partager ce savoir avec leurs amis et leur famille. 

De quand date l’engagement du Manitoba dans le développement durable ?

Cela a commencé par l’adoption, en 1997, de la Loi sur le développement durable. Ensuite, nous avons mis en place, entre 2004 et 2008, un Plan d’action en faveur de l’éducation à la durabilité, qui a marqué les débuts du soutien apporté à l’enseignement et à l’apprentissage de la durabilité dans les classes élémentaires et secondaires. 

Comment le Manitoba soutient-il l’EDD aujourd’hui ?

Nous avons identifié l’EDD comme étant l’un de nos champs d’action prioritaires, et nous avons inscrit la durabilité parmi les missions de notre Ministère de l’Éducation.

Pour nous, cela signifie intégrer les concepts du développement durable dans les programmes scolaires, soutenir les éducateurs dans l’enseignement de la durabilité, et aider les écoles à intégrer cette notion dans leurs activités et leur gestion. Cela signifie également apporter aux écoles et aux districts scolaires un financement dédié à l’EDD. Ainsi, on s’assure que la politique gouvernementale soutient le développement des pratiques, des principes, des programmes et des partenariats liés à la durabilité.

Le Manitoba vient juste de se doter d’un Plan Vert intitulé Tomorrow Now, qui établit un plan d’action stratégique sur huit ans pour inciter les Manitobains à œuvrer ensemble à la protection de l’environnement, tout en assurant une économie prospère et éco-responsable. Ce plan d’action comprend des initiatives liées à l’EDD dans l’éducation formelle, la sensibilisation du grand public et la formation. 

Au niveau national, le Manitoba pilote le champ d’action prioritaire de l’EDD pour le Conseil des Ministres de l’éducation du Canada. Au niveau international, notre Sous-Ministre de l’éducation préside le Comité directeur de l’EDD de la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe. 

Comment l’EDD est-elle intégrée dans les programmes scolaires et enseignée au Manitoba ?

Au Manitoba, nous commençons tôt en apprenant à nos enfants à participer personnellement aux efforts visant à parvenir à la durabilité. La province s’est engagée, avec notre nouveau Plan Vert, à promouvoir le droit de chaque enfant à vivre des expériences fondamentales dans la nature.

L’EDD est intégrée dans les programmes de l’enseignement primaire et secondaire, avec des objectifs d’apprentissage spécifiques fixés dans le domaine des sciences, des études sociales, de la santé et de l’éducation physique. Le travail d’identification des objectifs pédagogiques a été essentiel pour communiquer avec les écoles sur la question de l’EDD.

En septembre 2012, nous introduirons progressivement le nouveau cours de 12e année intitulé Enjeux mondiaux : citoyenneté et durabilité. Les élèves effectueront des recherches sur l’impact social, environnemental et économique des problèmes mondiaux contemporains et émergents. Le but de ce cours est de les rendre autonomes et d’en faire des agents du changement pour un futur durable et équitable. 

Quel impact l’initiative EDD a-t-elle eu au Manitoba ?

Des « écoles vertes » sont construites actuellement selon les normes du Leadership in Energy and Environmental Design (LEED). Des districts scolaires planifient et instaurent des plans d’action en faveur du développement durable, tandis que des éducateurs participent aux programmes de formation à l’EDD. Des écoles s’engagent dans la défense de la nature et rendent leurs activités plus éco-responsables, grâce par exemple à des initiatives visant à mieux utiliser l’eau et l’énergie, à réduire la quantité de déchets ou à proposer des transports moins polluants. Des professeurs intègrent la durabilité dans leur cours et se servent de leur école et de leur communauté comme d’un outil pédagogique.

Les écoles sont plus nombreuses à demander à participer au programme des Ecoles Eco-Globe. Introduit en 2008, celui-ci distingue des établissements pour leurs efforts en faveur du développement durable.

Les élèves acquièrent des comportements plus durables en classe, dans leur école et au sein de leur communauté, et ils deviennent plus à même d’analyser et de proposer des solutions aux défis posés par la durabilité.

Quelle est l’importance des partenariats ?

Le Manitoba a noué des partenariats avec des ONG, le secteur privé, des établissements d’enseignement postsecondaire, des écoles et des districts scolaires afin de renforcer et d’accroître la portée et l’efficacité de notre action. Citons par exemple notre partenariat avec Manitoba Hydro, qui finance des projets liés au développement durable comme le jardinage dans les écoles, les cours en plein air, la fabrication de compost et la réduction de la consommation d’énergie, entre autres choses. Pour l’année scolaire 2012-2013, nous avons accordé 16 bourses allant jusqu’à 2 000 $ chacune.

Un autre de nos partenaires, le Groupe de travail du Manitoba sur l’EDD (GTEDD) offre une plate-forme aux entreprises, aux industries, aux ONG et aux éducateurs qui peuvent ainsi travailler ensemble sur l’EDD. Le GTEDD est né de la collaboration entre l’Éducation au service de la Terre (ONG), Environnement Canada (Gouvernement fédéral) et la Province du Manitoba. L’Institut international du développement durable nous aide à vérifier que notre travail est bien étayé par des recherches, et à mesurer nos progrès.

Enfin, le Conseil de direction de l’Éducation à la durabilité, composé d’experts du monde éducatif, livre ses conseils sur la mise en place d’un nouveau plan d’action triennal relatif à la durabilité et destiné à l’éducation formelle, tout en guidant une approche globale de l’éducation à la durabilité au Manitoba. 

L’enseignement technique et professionnel a-t-il un rôle à jouer ?

L’Initiative du Manitoba en matière d’enseignement technique et professionnel joue un rôle fondamental dans l’EDD, dans la mesure où elle influe directement sur le développement des compétences requises par les nouvelles technologies, sur la conscience qu’il existe de nouvelles sources d’énergie émergentes et sur les emplois de l’économie verte. Nous devons veiller à ce que les commerçants de demain aient les compétences nécessaires pour participer à l’économie verte.

Selon vous, comment l’initiative du Manitoba en matière d’EDD évoluera-t-elle une fois la Décennie des Nations Unies terminée en 2014 ?

L’EDD est un effort sur le long terme, qui se poursuivra bien après la fin de cette Décennie. Pour les années restantes et les suivantes, notre priorité est de préserver la culture de l’EDD qui a vu le jour durant cette période, et de créer un Manitoba prospère où les gens auront acquis les connaissances, les compétences et les valeurs leur permettant d’adopter des modes de vie plus durables. Nous pensons que l’EDD nous aidera à réaliser notre objectif d’être l’un des endroits les plus éco-responsables où l’on puisse vivre sur Terre.

 




<- retour vers Education au développement durable
Retour en haut de la page