Zoom sur la formation des enseignants : les leçons d’un programme international

L’éducation au développement durable (EDD) peut-elle porter ses fruits dans un monde où coexistent différents systèmes de croyance et points de vue ? Oui, si l’on travaille ensemble. L’UNESCO recueille et fait connaître les meilleures pratiques des programmes de formation pédagogique. L’un d’eux, le Swiss International Teacher’s Programme (SITP), propose à des éducateurs du monde entier de gérer un pays fictif au moyen d’un logiciel de simulation…

Le programme en bref : qui, où…

  • La formation s’adresse à des enseignants du primaire et du secondaire de pays du Nord comme du Sud : Afrique du Sud, États-Unis, Brésil, Canada, Suisse…
  • Au programme, l’écologie, l’économie et les questions sociales et politiques
  • Le stage, d’une durée de 4 semaines, se déroule aux États-Unis (Florida Gulf Coast University, College of Education)
  • Le programme a été lancé en 2000.

Gérer un pays fictif…

Un logiciel de simulation (Ecosys) permet aux stagiaires de gérer un pays imaginaire, Ecoland. Il génère une base de données macroéconomiques qui fait apparaître l’impact cumulatif de leurs décisions.

La formation utilise des méthodes de résolution des problèmes et de réflexion critique en équipe.

Retour aux réalités locales

Des rencontres avec des responsables locaux et des visites de ranches et de réserves naturelles entretiennent le « sens des réalités locales ».

Les participants testent la tension dynamique entre croissance économique et gestion prudente de l’environnement.

Une occasion de nouer des liens

Les participants découvrent l’éducation, la culture et la durabilité sous un nouvel éclairage. Ils acquièrent des connaissances, des compétences et de l’assurance à travers :

  • des activités en équipe
  • un programme interdisciplinaire
  • une vie en commun.

À l’écoute du microcosme

Les décisions politiques que les participants sont amenés à prendre pour Ecoland, les visites et le contexte d’apprentissage multiculturel recréent un microcosme de notre monde.

Chaque membre apprend à être attentif au point de vue des autres...

Découvrez plus d’informations sur :

  • les clés du succès de cette initiative

Puis faites le test pour vérifier ce que vous avez appris 

Vous pouvez aussi télécharger le texte complet de l’étude de cas (en anglais) (ESD Good Practices in Teacher Education Institutions, 2007)

Un bon exemple de partenariat université/secteur public/secteur privé…

Le programme SITP doit son succès aux efforts conjoints d’universités suisses et américaines et au soutien de partenaires financiers.

Il est le fruit d’un partenariat entre :

  • la Florida Gulf Coast University (College of Education)
  • l’Université des sciences appliquées de Zurich (faculté de formation pédagogique)
  • la ville de Zurich
  • des bailleurs de fonds suisses, brésiliens et sud-africains.

Peut-on reproduire cette initiative ?

Pour la reproduire dans d’autres contextes, il faut être attentif aux contraintes et aux obstacles.

  • Une langue et une situation économique différentes : elles obligent à adapter le programme d’études
  • L’aspect relationnel : les participants recréent une communauté démocratique sur le lieu de leur stage. Un animateur expérimenté est nécessaire pour gérer la dynamique du groupe.
Retour en haut de la page