Promotion de la santé

© UNESCO

La santé est liée aux facteurs environnementaux et humains de la vie quotidienne et à leur interrelation. L’activité humaine a un impact sur la santé des personnes et des collectivités, sur leur économie et leur environnement.

La faim, la malnutrition, le paludisme, les maladies véhiculées par l’eau, l’abus des drogues et de l’alcool, la violence et la brutalité, les grossesses non désirées, le VIH/SIDA et les autres maladies sexuellement transmissibles, ne sont que quelques exemples de problèmes ayant d’énormes répercussions sur la santé.

La sensibilisation et l’éducation sont très efficaces pour changer les comportements sanitaires :

  • la promotion de la santé a pour but d’habiliter les individus à maîtriser et à améliorer leur santé ;
  •  l’objectif de l’éducation universelle ne peut être atteint tant que les besoins sanitaires de tous ne sont pas satisfaits ;
  • l’éducation devrait aussi permettre à chacun à vivre sainement dans un monde où sont répandus le VIH/SIDA et d’autres grands risques sanitaires ;
  •  les politiques en vigueur et les systèmes en place devraient fournir des orientations, une supervision, une coordination, une suivi et une évaluation, afin de garantir une réponse éducative opérante, durable et institutionnalisée aux défis sanitaires ;
  • l’éducation devrait apprendre à adopter des attitudes de soin et d’assistance à autrui ainsi que de protection et d’hygiène pour soi-même.

L’EDD et la promotion de la santé à l’UNESCO at UNESCO

L’UNESCO joue un rôle de premier plan dans l’initiative et l’, deux mécanismes essentiels appuyant l’effort de l’ONUSIDA pour atteindre l’accès universel aux programmes de prévention, aux traitements, aux soins et aux aides.

L’UNESCO soutient les réponses au VIH/SIDA intégratrices et soucieuses des besoins de tous mais portant une attention particulière aux populations spécialement vulnérables au virus et aux jeunes scolarisés, apportées sans distinction de sexe et d’âge, culturellement appropriées,  reposant sur des données factuelles et respectueuses des droits humains.

 

Retour en haut de la page