2002 - Glossaire

  • Age (officiel) d’entrée
    Âge auquel les élèves ou étudiants entameraient un programme donné ou une année d’étude donnée, en admettant qu’ils aient commencé leur scolarité à l’âge d’admission officiel au niveau d’études le plus bas, qu’ils aient étudié à plein temps tout au long de leur vie scolaire et qu’ils aient évolué dans le système scolaire sans redoubler ni sauter de classe. Il faut noter que l’âge officiel d’admission pour un programme ou une classe donné(e) peut être très différent de l’âge réel, voire de l’âge d’admission le plus fréquemment observé ou le plus courant.
  • Classification internationale type de l’éducation (CITE)
    La CITE est un instrument de classification des programmes éducatifs permettant de rassembler, de compiler et de mettre en forme les statistiques éducatives tant dans les différents pays que sur le plan international. Introduit en 1976, ce système a été révisé en 1997.
  • Dépenses publiques pour l’éducation
    Ensemble des dépenses consacrées à l’éducation par les administrations locales, régionales et nationales, y compris les municipalités. Les contributions des ménages en sont généralement exclues. Les dépenses publiques de l’éducation comprennent les dépenses ordinaires et les dépenses en capital. Les dépenses (publiques) en capital de l’éducation comprennent les dépenses consacrées à la construction, à la rénovation et aux réparations importantes des bâtiments ainsi qu’à l’acquisition de gros équipements ou de véhicules. Les dépenses (publiques) ordinaires de l’éducation comprennent les dépenses au titre des biens et services consommés dans l’année en cours et qui devraient être renouvelées, si nécessaire, l’année suivante. Elles comprennent la rémunération et les avantages annexes du personnel ; les services contractuels ou acquis ; les autres ressources, dont les livres et autres matériels pédagogiques ; les services sociaux et les autres dépenses courantes, telles que les fournitures et équipements, les menues réparations, le carburant, les télécommunications, les déplacements, les assurances et les loyers.
  • Dépenses publiques pour l’éducation en pourcentage du PNB
    Rapport entre l’ensemble des dépenses publiques consacrées à l’éducation par les différents niveaux de l’administration habilités dans un pays donné (pouvoirs centraux, régionaux et locaux) et le produit national brut, exprimé en pourcentage.
  • Dépenses publiques pour l’éducation en pourcentage des dépenses publiques totales
    Rapport entre l’ensemble des dépenses consacrées à l’éducation par les différents niveaux d’administration de l’État, c’est-à-dire par les pouvoirs centraux, locaux, et régionaux, et l’ensemble des dépenses publiques de tous les secteurs confondus (dont la santé, l’éducation, les services sociaux, etc.), exprimé en pourcentage.
  • Dépenses publiques ordinaires pour l’enseignement primaire en pourcentage de l’ensemble des dépenses publiques ordinaires pour l’éducation
    Cet indicateur indique la part relative de ce niveau d’enseignement dans l’ensemble des dépenses publiques ordinaires consacrées à l’éducation.
  • Dépenses publiques ordinaires par élève du primaire en pourcentage du PNB par habitant
    Mesure le coût moyen d’un élève du primaire par rapport au PNB par habitant du pays. En d’autres termes, il s’agit de la part du coût unitaire de l’enseignement primaire dans le PNB par habitant.
  • Enseignement préprimaire (niveau 0 de la CITE)
    Désigne les programmes qui se situent au stade initial de l’instruction organisée et sont principalement destinés à préparer de très jeunes enfants, âgés généralement de trois ans et plus, à un environnement de type scolaire, autrement dit à ménager une transition entre la maison et l’école. Ces programmes sont indifféremment appelés éducation de la prime enfance, puériculture, éducation préprimaire ou préscolaire, jardins d’enfants, ou programmes d’éveil de la petite enfance.
  • Effectifs du privé
    Nombre d’élèves inscrits dans un établissement (école ou collège/lycée) qui ne relève pas d’une autorité publique, mais est plutôt encadré et géré par un organisme privé à but lucratif ou non lucratif tel qu’une organisation ou une association non gouvernementale, un organisme confessionnel, un groupe d’intérêt spécial, une fondation ou une entreprise commerciale.
  • Effectifs scolarisés
    Nombre d’élèves (écoliers ou étudiants) inscrits dans un niveau ou une année d’études, quel que soit leur âge.
  • Élève
    Jeune personne qui est inscrite dans un programme éducatif. Aux fins d’évaluation, le terme « élève » désigne un enfant inscrit à l’école primaire, à la différence des enfants ou des adultes inscrits à des niveaux supérieurs de l’enseignement, qui sont désignés sous le terme d’étudiants.
  • Enfants non scolarisés
    Enfants qui appartiennent au groupe officiellement défini comme étant d’âge scolaire et qui ne sont pas inscrits à l’école.
  • Enseignants certifiés
    Enseignants qui ont reçu la formation pédagogique organisée minimale (avant ou en cours d’emploi) requise pour enseigner dans un niveau donné et dans un pays donné.
  • Enseignants ou personnel enseignant
    Personnes employées à plein temps ou à temps partiel au sein d’effectifs constitués dans le but de guider et de diriger le parcours didactique des écoliers et étudiants, indépendamment de leurs qualifications et du mécanisme de transmission des connaissances (autrement dit soit face-à-face et/ou à distance). Cette définition exclut le personnel enseignant qui n’a pas de fonctions pédagogiques au moment considéré (par exemple les directeurs ou chefs d’établissement scolaire qui n’enseignent pas) et les personnes qui travaillent ponctuellement ou bénévolement dans des établissements d’enseignement (par exemple les parents d’élèves).
  • Enseignement du premier cycle du secondaire (niveau 2 de la CITE)
    Généralement destiné à prolonger le programme de base du primaire
    Ce niveau d’enseignement est d’ordinaire plus axé sur les disciplines enseignées et suppose souvent l’intervention d’enseignants plus spécialisés qui donnent leurs cours dans leur domaine de spécialisation. La fin du premier cycle de l’enseignement secondaire coïncide souvent avec celle de l’enseignement obligatoire.
  • Enseignement primaire (niveau 1 de la CITE)
    Parfois appelé enseignement élémentaire, désigne des programmes éducatifs qui sont normalement conçus sur la base d’unités ou de projets destinés à dispenser aux élèves un bon enseignement de base en lecture, écriture et en mathématiques ainsi que des connaissances élémentaires dans d’autres matières telles que l’histoire, la géographie, les sciences naturelles, les sciences sociales, les arts plastiques et la musique. Ces matières servent à développer chez les élèves la capacité d’obtenir et d’utiliser les informations dont un enfant a besoin sur son foyer, sa communauté, son pays, etc.
  • Espérance de vie à la naissance
    Nombre théorique d’années qu’un nouveau-né va vivre si les taux de mortalité par âge observés au moment de la naissance restent constants. Cela représente pour une année donnée la somme des taux de mortalité par âge.
  • Espérance de vie scolaire
    Nombre probable d’années qu’un enfant est appelé à passer dans le système scolaire et universitaire, y compris les années de redoublement. C’est la somme des taux de scolarisation aux différents âges dans l’enseignement primaire, secondaire, post-secondaire non supérieur et supérieur.
  • Indice de parité entre les sexes
    Rapport entre la valeur correspondant au sexe féminin et celle correspondant au sexe masculin pour un indicateur donné. Un indice de parité égal à 1 indique la parité entre les sexes ; un IPS qui varie entre 0 et 1 signifie une disparité en faveur des garçons ; un IPS supérieur à 1 indique une disparité en faveur des filles.
  • Niveau
    Année d’études.
  • Nombre d’élèves par enseignant
    Nombre moyen d’élèves par enseignant à un niveau d’enseignement donné au cours d’une année scolaire donnée.
  • Nouveaux inscrits
    Élèves ou étudiants qui s’inscrivent pour la première fois dans un programme éducatif dans un niveau ou sous-niveau d’études donné.
  • Parité de pouvoir d’achat (PPA)
    Taux de conversion d’une monnaie en dollars des États-Unis qui permet d’éliminer les différences de niveaux prix entre les pays. Ainsi, lorsque les dépenses du PNB des différents pays sont converties dans une monnaie unique au moyen de la PPA, elles sont en fait exprimées en une même série de prix internationaux afin que les comparaisons entre pays ne reflètent que les différences de volume des biens et services achetés. En d’autres termes, cela signifie qu’une même somme d’argent, lorsqu’elle est convertie en dollars des États-Unis au taux de la PPA (dollars PPA), permettra d’acheter le même panier de biens et services dans tous les pays.
  • Population d’âge scolaire
    Population du groupe d’âge correspondant selon les normes officielles en vigueur à un niveau d’enseignement donné qu’elle soit inscrite ou non dans un établissement scolaire.
  • Pourcentage de nouveaux inscrits en première année du primaire ayant suivi un type quelconque de PEPE
    Nouveaux inscrits en première année de l’enseignement primaire qui ont suivi un programme quelconque organisé de protection et d’éducation de la petite enfance équivalant à au moins 200 heures, exprimé en pourcentage de l’ensemble des nouveaux inscrits en première année du primaire.
  • Produit intérieur brut (PIB)
    Somme des valeurs ajoutées brutes des biens et des services produits dans un pays donné par l’ensemble des personnes qui y résident, y compris les services de distribution et de transport, plus toute taxe imposée sur les produits et services, moins toute subvention non comprise dans la valeur des produits.
  • Produit national brut par habitant
    Produit national brut en dollars courants des États-Unis divisé par le nombre total d’habitants d’un pays.
  • Produit national brut (PNB)
    Somme des valeurs ajoutées brutes des biens et des services produits dans un pays donné par l’ensemble des personnes qui y résident, y compris les services de distribution et de transport, plus toute taxe imposée sur les produits et services, moins toute subvention non comprise dans la valeur des produits, plus (ou moins) les paiements nets en provenance (ou en direction) de l’étranger. Selon que le solde des paiements de l’étranger et vers l’étranger est positif ou négatif, le PNB est supérieur ou inférieur au PIB.
  • Protection et éducation de la petite enfance (PEPE)
    Programmes qui, en plus de fournir soins et protection aux enfants, proposent une gamme d’activités didactiques structurées et systématiques soit dans des établissements d’enseignement formel (préscolaire, niveau 0 de la CITE), soit dans le cadre d’un programme non formel d’éveil de l’enfance. Les programmes de protection et d’éveil de la petite enfance s’adressent en général aux enfants âgés d’au moins 3 ans et comportent des activités d’apprentissage organisées qui représentent en moyenne l’équivalent d’au moins deux heures par jour et cent jours par an.
  • Taux (estimé) d’alphabétisme/d’analphabétisme des adultes Pourcentage de la population adulte âgée de 15 ans et plus, sachant/ne sachant pas lire et écrire. Une personne est considérée comme étant alphabète/analphabète si elle sait/ne sait pas lire et écrire, en le comprenant, un texte simple sur sa vie quotidienne.
  • Taux (estimé) d’alphabétisme/d’analphabétisme des jeunes adultes Pourcentage de la population de jeunes adultes âgée de 15-24 ans sachant/ne sachant pas lire et écrire. Une personne est considérée comme étant alphabète/analphabète si elle sait/ne sait pas lire et écrire, en le comprenant, un texte simple sur sa vie quotidienne.
  • Taux brut d’admission dans l’enseignement primaire (TBA)
    Rapport entre le nombre d’élèves inscrits pour la première fois en première année de l’enseignement primaire, quel que soit leur âge, et la population ayant l’âge officiel d’entrée dans le primaire, exprimé en pourcentage. Le TBA peut être supérieur à 100% à cause des redoublements ou de l’entrée, en avance ou en retard, par rapport à l’âge officiel.
  • Taux brut de scolarisation (TBS)
    Nombre d’élèves scolarisés dans un niveau d’enseignement donné, quel que soit leur âge, exprimé en pourcentage de la population du groupe d’âge officiel qui correspond à ce niveau d’enseignement.
  • Taux de redoublement
    Pourcentage d’élèves inscrits dans une année d’études donnée au cours d’une année scolaire donnée qui reprennent la même année d’études l’année scolaire suivante.
  • Taux de survie
    Pourcentage d’une cohorte d’élèves entrés en première année d’un cycle d’enseignement donné au cours d’une année scolaire donnée qui atteignent une année d’études donnée, avec ou sans redoublement.
  • Taux de transition dans le secondaire
    Nombre d’élèves admis en première année de l’enseignement secondaire au cours d’une année scolaire donnée, exprimé en pourcentage du nombre d’élèves inscrits en dernière année du primaire au cours de l’année précédente.
  • Taux net d’admission dans l’enseignement primaire (TNA)
    Rapport entre le nombre d’enfants ayant l’âge officiel requis pour commencer leur scolarité et qui sont admis comme nouveaux inscrits en première année de l’enseignement primaire et la population du même âge, exprimé en pourcentage.
  • Taux net de scolarisation (TNS)
    Rapport entre le nombre d’élèves du groupe d’âge correspondant officiellement à un niveau d’enseignement donné et la population totale de ce groupe d’âge, exprimé en pourcentage.
  • Total du service de la dette
    Somme des remboursements du principal et des intérêts effectivement payés en devise étrangère, en biens ou services pour ce qui est de la dette à long terme, ou des intérêts payés sur la dette à court terme, ainsi que les remboursements (rachats et frais) auprès du Fonds monétaire international (FMI).
Retour en haut de la page