21.11.2012 - ODG

Irina Bokova rend hommage à la mémoire de Raoul Wallenberg

© UNESCO/Landry Rukingamubiri

Le 21 novembre, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a ouvert la cérémonie organisée au Siège de l’UNESCO à l’occasion du 100e anniversaire de la naissance de Raoul Wallenberg à la mémoire de l’homme et de son œuvre.

La cérémonie s'est déroulée en présence de Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l’UNESCO, de M. Anders Ahnild, Ambassadeur, délégué permanent du Royaume de Suède auprès de l’UNESCO et de M. Samuel Pisar, Ambassadeur honoraire et Envoyé spécial de l'UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste.

« Son histoire est une histoire de foi en l’humanité », a déclaré M. Anhild dans son allocution d’ouverture. Mme Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a ensuite souligné, en particulier, à quel point le message attaché au parcours de Raoul Wallenberg est important dans le monde d’aujourd’hui : « En avons-nous appris assez sur l’histoire de l’Holocauste ? Il est impératif de ne jamais oublier et de rester vigilant ».

À son tour, Mme Bokova est revenue sur la personnalité de ce jeune diplomate et humaniste de 32 ans qui s’est voué à lutter contre le nazisme et dont les actions ont sauvé des dizaines de milliers de juifs. « Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire », a déclaré la Directrice générale, citant Albert Einstein. Elle a rendu hommage à « un homme qui n’a pas laissé faire le mal » et a conclu en disant que nous devrions aujourd’hui nous inspirer de son exemple.

 




<- retour vers La mémoire de l’Holocauste
Retour en haut de la page