31.10.2012 - Education Sector

Un séminaire de l’UNESCO au Pakistan rend hommage à Malala Yousafzai

© UNICEF

« Je voudrais dédier cette cérémonie à Melle Malala Yousafzai, une jeune militante qui défend courageusement le droit à l’éducation des filles au Pakistan, qui a été attaquée la semaine dernière parce qu’elle voulait aller à l’école. » C’est en citant la Directrice générale de l’UNESCO que Mme Kozue Kay Nagata, Directrice du Bureau de l’UNESCO au Pakistan, a ouvert un séminaire spécial, à Islamabad, le 23 octobre 2012. Le séminaire s’est tenu pour lancer le Rapport mondial de suivi sur l’EPT mais aussi pour réaffirmer l’engagement de l’UNESCO en faveur du droit des filles à l’éducation au Pakistan.

Le droit des filles à l’éducation a attiré l’attention du public suite à l’attaque lancée, le 9 octobre, par deux Taliban armés contre la collégienne militante de 15 ans alors qu’elle montait dans l’autobus scolaire.

Mme Farah Aqilfrom, sénatrice du Khyber Pakhtunkhwa, était l’invitée principale du séminaire. Elle a condamné l’attaque menée contre Melle Malala Yousufzai qui lui a inspiré une profonde tristesse. « Le conflit a rendu difficile le simple fait, pour les filles, de poursuivre leurs études, » a-t-elle déclaré. La sénatrice a préconisé une augmentation du budget alloué à l’éducation ainsi qu’un renforcement de la sécurité et du transport des apprenants de sexe féminin dans les zones affectées par le conflit.           

Les constatations du Rapport mondial de suivi de l’UNESCO sur l’Éducation pour tous 2012 récemment publié ont été présentées par Mme Nagata qui a souligné : « Pour la nation pakistanaise, le Rapport mondial de suivi de cette année a une valeur particulière ». M. Timo Pakkala, Coordinateur résident des Nations Unies au Pakistan, a affirmé que l’éducation des filles est une priorité absolue si l’on veut que les objectifs de développement soient atteints au Pakistan.

Le Pakistan a le deuxième plus grand nombre d’enfants non scolarisés du monde, soit 5,1 millions. Les deux tiers de ces 5,1 millions d’enfants sont des filles, qui sont confrontées à de sérieux désavantages dans le domaine de l’éducation. Bien que des progrès aient été accomplis en matière de réduction des disparités entre les sexes, les filles ont toujours à surmonter d’énormes obstacles pour accéder à l’école. Le taux net de scolarisation des filles dans le primaire est toujours inférieur de 14 points de pourcentage au taux des garçons. Pour dix garçons scolarisés dans le primaire, seulement huit filles accèdent à l’éducation. Dans le district de la Swat, seulement une fille sur trois est scolarisée.

Organisé par l’UNESCO sous les auspices de l’Initiative des Nations Unies pour l'éducation des filles (UNGEI), le séminaire a réuni des représentants de l’UNICEF, de l’Organisation internationale du travail et d’autres agences des Nations Unies. Tous ont souligné la nécessité de mener des actions coordonnées et de répartir les responsabilités entre les parties prenantes afin d’atteindre les objectifs fixés pour 2015 en ce qui concerne l’éducation des filles au Pakistan.

La société civile a été bien représentée au séminaire, notamment grâce à la présence d’ONG, d’enseignants et d’apprenants, et l’événement a été largement couvert par les médias.




<- retour vers Education aux droits de l’homme
Retour en haut de la page