30.01.2013 - Education Sector

Enseigner le respect pour tous grâce à des programmes de lutte contre le racisme

Peut-on enseigner le respect pour tous ? Une nouvelle étude cartographique a recueilli des données relatives aux politiques, pratiques et matériels pédagogiques ayant trait à l’enseignement du respect de tous dans le monde entier. L’étude identifie les bonnes pratiques permettant aux apprenants d’améliorer leurs connaissances et leur compréhension des autres peuples et des autres cultures ainsi que les exercices favorisant l’empathie, la confiance en soi, la capacité de s’ouvrir à de nouvelles expériences et la flexibilité des comportements.

Toutes ces aptitudes contribuent à faire reculer la haine, les préjugés, les stéréotypes, les discriminations ou les actes d’intimidation. Commandée dans le cadre de l’initiative conjointe de l’UNESCO, des Etats-Unis et du Brésil « Enseigner le respect pour tous » et conduite en coopération avec le Centre de l’éducation aux droits de l’homme basé à Lucerne, Suisse, l’étude établit également des recommandations en termes de contenus, de méthodologie, d’applicabilité et de processus concernant l’élaboration de matériels didactiques de lutte contre le racisme, la discrimination et l’intolérance. L’étude recommande par exemple les pédagogies qui encouragent les élèves à mettre en application ce qu’ils ont récemment appris à l’école et dans la communauté pour garantir une expérience d’apprentissage durable.   

Lancée en janvier 2012, l’initiative conjointe de l’UNESCO, des Etats-Unis et du Brésil « Enseigner le respect pour tous » encourage les réponses éducatives visant à lutter contre la discrimination et la violence en renforçant les fondements de la tolérance mutuelle et en préconisant le respect de tous, quels que soient la couleur de la peau, le genre, l’origine nationale, l’appartenance ethnique ou la religion. Les résultats de cette étude sont désormais disponibles en ligne en anglais et en français.  

Le groupe consultatif du projet s’est réuni pour la deuxième fois du 29 octobre au 1er novembre 2012 à Brasilia, Brésil. Organisée conjointement par l’UNESCO, le Secrétariat spécial chargé des politiques de promotion de l'égalité raciale (SEPPIR), ainsi que les ministères brésiliens de l’Éducation et des Relations extérieures, la réunion a permis à des experts internationaux de débattre des principales composantes du projet telles que les lignes directrices et les matériels didactiques qui ont depuis été élaborés par des spécialistes, et de la façon de mettre en œuvre des expérimentations avec les pays et partenaires intéressés. À cette occasion, des experts, des représentants des autorités nationales et municipales, des ONG et des enseignants et éducateurs du Brésil ont partagé leurs expériences et ont fait des propositions. Les recommandations ont notamment porté sur la promotion de la coopération avec les instituts d’enseignement supérieur pour la recherche, la collecte de données et la formation des responsables de l’élaboration des politiques, ainsi que l’implication des familles dans les activités éducatives de façon à ce que les écoles constituent un pont entre les générations.

 




<- retour vers Education aux droits de l’homme
Retour en haut de la page