13.12.2011 - Education Sector

L'UNESCO à la tête d'une initiative historique contre le harcèlement

© L. Malmedie- Les participants à la Consultation de Rio sur le harcèlement homophobe et l'Éducation pour tous

À la veille de la dixième Journée des droits de l'homme, célébrée le 10 décembre 2011, l'UNESCO a organisé la toute première consultation internationale des Nations Unies sur le harcèlement à l'encontre des élèves et étudiant(e)s lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes (LGBTI) dans les établissements d'éducation. Cet événement historique, qui s'est tenu du 5 au 9 décembre 2011 à Rio de Janeiro (Brésil), a réuni des experts des agences de l'ONU, des ONG, de ministères de l'éducation et des chercheurs de plus de 25 pays.

Chaque jour, partout dans le monde, des élèves et étudiant(e)s voient leur droit fondamental et universel à l'éducation systématiquement bafoué du fait de la discrimination et de la violence dont ils sont victimes à l'école en raison de leur orientation sexuelle ou de leur expression ou identité de genre, réelles ou supposées. 

Cette consultation visait à réfléchir aux moyens de garantir que tous les élèves et étudiant(e)s bénéficient d'une éducation de qualité. Les experts présents ont adopté une vision globale de la question, s'intéressant aux liens entre harcèlement homophobe, Objectifs du Millénaire pour le Développement et droits de l'homme. Les participants se sont félicités de cette consultation, qui leur a offert un forum de réflexion sur un large éventail de situations, d'expériences et d'approches à travers le monde, et l'occasion de partager des idées nouvelles, des outils et des exemples de politiques et de pratiques efficaces issus de différents contextes.  

Les participants ont adopté à l'unanimité une déclaration commune appelant les gouvernements à en finir avec la prévalence inacceptable et dévastatrice du harcèlement des personnes LGBTI dans les établissements éducatifs à travers le monde.  

Comme l'a remarqué un expert d'une ONG africaine : « Cette réunion nous permettra notamment d'élaborer une approche coordonnée multipartenaires contre l'homophobie en milieu scolaire dans nos pays». Un autre représentant d'ONG s'est félicité de l'occasion donnée « pour s'informer sur les expériences de différentes organisations, ce qui peut nous aider à surmonter des problèmes et des obstacles auxquels d'autres ont déjà été confrontés ».  

La consultation a souligné la nécessité de renforcer la collecte de données factuelles, afin, comme le soulignait le représentant d'une ONG chinoise, de disposer d'une « base solide face aux autorités scolaires et aux responsables politiques ». À cette fin, les participants ont appelé à la poursuite de la collaboration internationale et régionale, et demandé à l'UNESCO de renforcer et d'élargir son rôle directeur dans le soutien aux efforts de plaidoyer déployés à tous les niveaux.

Des exemples de politiques et de pratiques efficaces venant du monde entier seront publiés par l'UNESCO en 2012 afin de partager et de développer les résultats de cette consultation. Il s'agit de la première étape d'un processus en cours, par lequel l'UNESCO, en partenariat avec d'autres, s'efforce de garantir des environnements d'apprentissage sûrs et inclusifs pour tous.

Liens connexes :

Déclaration de Rio sur le harcèlement homophobe et l'Éducation pour tous

Participants à la consultation de Rio

Déclaration de Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies (en anglais): Statement on ending violence and discrimination based on sexual orientation and gender identity 

Vidéo « Halte au harcèlement » sur le site des Nations Unies (en anglais)   

Déclaration universelle des droits de l'homme




<- retour vers Education aux droits de l’homme
Retour en haut de la page