La Directrice générale lance un appel au financement de l’éducation à l’occasion de la Semaine mondiale d’action

22.04.2010 12:00 Il y a : 4 yrs

Message de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, à l’occasion de la Semaine Mondiale d’Action 2010 sur « le financement d’une éducation de qualité » (19-25 avril 2010).

J’appelle tous les partenaires de l’UNESCO – gouvernements, parlementaires, agences internationales, organisations non-gouvernementales, communautés, enseignants et étudiants – à participer à la Semaine mondiale d’action 2010 sur l’Éducation pour tous.

Cette campagne annuelle de sensibilisation, organisée par la Campagne Mondiale sur l’Education, se tient cette année du 19 au 25 avril, en se concentrant sur le thème important du financement.

Nous devons relever le défi mondial du soutien financier accordé à l’Éducation pour tous. Ces dernières années, plusieurs pays ont augmenté leurs budgets d’éducation, et l’aide internationale pour l’éducation s’est également accrue. Cependant, 16 milliards de dollars supplémentaires sont nécessaires pour assurer une éducation de base à tous les enfants, à tous les jeunes et à tous les adultes d’ici 2015.

Nous devons nous assurer que le financement pour l’éducation atteint ceux qui se trouvent en marge de la société et qui en ont le plus besoin. Trop d’enfants, de jeunes et d’adultes sont exclus d’une éducation de qualité à cause de la pauvreté, du sexe, de l’ethnicité, de la langue, de leur lieu de vie, ou d’un handicap. L’éducation dans les pays en conflit est particulièrement vulnérable, et porte préjudice au processus de rétablissement.

Le 20 avril, des millions d’enfants et d’enseignants à travers le monde ont participé à “1 BUT: une Leçon pour Tous”, l’action phare de la Semaine mondiale d’action de cette année. Cet événement a mis l’accent sur le fait que l’éducation publique de qualité est un droit humain, et il a mis en exergue les défis financiers auxquels la communauté internationale fait face pour réaliser l’Education pour tous. La campagne « 1 BUT » continuera au-delà de la Semaine mondiale d’action, et s’accélérera pendant les semaines précédant la finale de la Coupe du monde de football qui se déroulera en juillet en Afrique du Sud.

Les initiatives visant à réduire les coûts de l’éducation, à rendre plus accessibles les opportunités d’apprentissage à ceux qui en ont besoin, et à développer des programmes de la deuxième chance peuvent toutes contribuer à accroître l’accès à l’éducation. Cela requiert un financement durable. Cependant, dans le contexte de la crise économique et financière mondiale, les budgets de l’éducation subissent une pression grandissante. Nous devons donc identifier des moyens innovants pour mobiliser des ressources pour l’éducation et utiliser plus efficacement les ressources existantes, notamment à travers la coopération Sud-Sud et Nord-Sud-Sud.

Cette année, à la Réunion plénière de haut niveau sur les Objectifs du Millénaire pour le développement en septembre, et au Sommet du G-20 en novembre, je rappellerai personnellement aux participants leurs engagements pris au Forum mondial sur l’éducation à Dakar, en 2000, lorsqu’ils ont adopté les six objectifs de l’Education pour tous, et promis que le financement ne serait pas un obstacle à leur réalisation. Ensemble, nous veillerons à ce que notre message – accroître les investissements dans l’éducation – soit entendu par les décideurs politiques mondiaux. 

Liens associés

La Semaine mondiale d’action 2010 en appelle à une augmentation de l’aide à l’éducation


Retour en haut de la page