Education post-conflits et post-catastrophes

©Jen Steele
- Eritrean students in an English class in Shimelba Refugee Camp, northern Ethiopia

Une part importante des 69 millions d’enfants non scolarisés dans le monde vit dans des pays touchés par la guerre et des catastrophes naturelles. Pour réaliser l’Éducation pour tous, nous devons garantir les possibilités d’apprentissage de ces enfants. 

Il est de plus en plus largement admis que l’éducation doit figurer en bonne place dans toute intervention humanitaire. Les communautés touchées par un conflit ou une catastrophe donnent elles-mêmes la priorité à l’éducation de leurs enfants, la faisant souvent même passer avant des besoins matériels plus immédiats. L’éducation peut sauver et maintenir en vie, en offrant une protection physique, cognitive et psychosociale lorsqu’elle est proposée dans des espaces sûres et neutres. L’éducation rétablit une routine et donne de l’espoir pour l’avenir ; elle peut également permettre de répondre à d’autres besoins humanitaires de base et de transmettre des messages essentiels qui favorisent la sécurité et le bien-être. En tant qu’agence chef de file du système des Nations Unies dans le domaine de l’éducation, l’UNESCO joue un rôle actif dans la promotion de l’éducation dans les situations d’urgence et de reconstruction.

 

 

Actualités

Retour en haut de la page