Établissements douteux

Au cours de ces dernières années, l’Organisation a reçu un nombre croissant de questions envoyées par des particuliers, des organismes de reconnaissance et des agences d’accréditation concernant des établissements d’enseignement supérieur douteux qui utilisent le nom ou le logo de l’UNESCO pour donner l’impression qu’ils sont des prestataires reconnus d’enseignement supérieur.

L’UNESCO est un organisme intergouvernemental. Elle n’a pas pour mission d’accréditer ou de reconnaître des établissements, programmes ou diplômes d’enseignement supérieur, ou des agences d’accréditation. Si un prestataire d’enseignement supérieur prétend ou donne l’impression qu’il est accrédité et/ou reconnu par l’UNESCO, il convient d’être particulièrement vigilant. Ces établissements ou agences d’accréditation peuvent recourir à différentes méthodes frauduleuses. Méfiez-vous des :

  • Établissements proposant/délivrant de faux diplômes sur lesquels figure le logo de l’UNESCO;
  • Établissements qui prétendent qu’il faut contacter l’UNESCO pour obtenir la confirmation de l’accréditation;
  • Établissements qui déclarent être inscrits sur la liste du « Registre des établissements d’enseignement supérieur de l’UNESCO », un registre qui n’existe pas en réalité;
  • Établissements qui prétendent promouvoir les valeurs et les idéaux de l’UNESCO, par exemple, « la foi de l’UNESCO en l’éducation », ou les recommandations de la CMES, etc.;
  • Établissements qui insèrent le nom de l’UNESCO dans leur adresse URL afin de donner l’impression d’un lien officiel;
  • Établissements qui prétendent être reconnus par l’UNESCO sous prétexte qu’ils hébergent une chaire de l’UNESCO; et des
  • Fausses prétentions affichées par des établissements douteux qui sont liés à des ONG affiliées à l’UNESCO.

En cas de doute, procédez à une vérification auprès de l’organisme responsable de l’enseignement supérieur dans le pays de l’établissement.

Lien: Portail UNESCO sur les établissements d’enseignement supérieur

Les établissements d’enseignement supérieur (usines à diplômes) douteux et les agences d’accréditation douteuses

Il existe à la fois des établissements douteux (usines à diplômes ou établissements qui ne sont pas accrédités) et des agences d’accréditation douteuses (usines à accréditations et agences d’accréditation qui ne sont pas accréditées). Il n’existe pas de liste exhaustive de ces établissements et agences car ils se multiplient rapidement et échappent au contrôle des gouvernements. Vous trouverez ci-dessous une liste de sites Web créés par des gouvernements, organisations et particuliers qui préviennent les utilisateurs des établissements et agences douteux et leur donnent des trucs pour les reconnaître et les démasquer.

Un petit groupe de spécialistes de l’enseignement supérieur, de l’accréditation, de l’assurance qualité et de l’évaluation des diplômes s’est réuni en 2008 pour explorer le problème des « usines à diplômes » ou des prestataires d’enseignement supérieur douteux, et des conséquences qu’ils peuvent avoir sur l’internationalisation croissante de l’enseignement supérieur.

Cherchant à stimuler le dialogue international, le groupe a élaboré une série de suggestions susceptibles de se traduire, dans ce domaine, par des pratiques efficaces. La déclaration qui en a résulté est destinée aux membres du personnel et administrateurs du monde universitaire, professionnels de l’accréditation et de l’assurance qualité, évaluateurs des diplômes, gouvernements nationaux et organisations internationales concernés par la qualité de l’enseignement supérieur dans un contexte international. Elle a également pour objet d’aider les étudiants, notamment des pays en développement, à explorer les possibilités qui leur sont offertes en matière d’enseignement supérieur axé sur l’international.  

Cette déclaration doit être rapprochée du récent document UNESCO/OCDE, Lignes directrices en vue de prestations de qualité dans l’enseignement supérieur transfrontalier, publié en 2005. Dans le droit fil des Lignes directrices

Retour en haut de la page